Addoha : Le désendettement dépasse les 3,2 milliards DH à fin 2016

Addoha : Le désendettement dépasse les 3,2 milliards DH à fin 2016

Le désendettement du Groupe est évalué en 2016 à 1,4 milliard de dirhams. Se référant à Addoha, cette réalisation porte le niveau de la dette du Groupe à près de 6,1 milliards de dirhams.

Le groupe immobilier Addoha marque un pas important en termes de réduction de la dette nette. Après deux ans de la mise en place du Plan Génération Cash, Addoha s’est nettement désendettée. Les chiffres arrêtés à fin décembre 2016 confirment bien cette tendance. Le Groupe présidé par Anas Sefrioui déclare avoir atteint depuis le démarrage du plan un désendettement de l’ordre de 3,215 milliards de dirhams, soit 119% de l’objectif établi à fin 2016 et de 71% de l’objectif fixé à terme du Plan.

«Ces réalisations, conformes aux objectifs du Plan Génération Cash, ont permis à Addoha de renforcer ses fondamentaux financiers et d’afficher le meilleur ratio d’endettement du secteur», apprend-on du comité stratégique du Groupe Addoha en marge de sa réunion tenue lundi 16 janvier 2017.

Ainsi, le désendettement du Groupe Addoha est évalué en 2016 à 1,4 milliard de dirhams. Se référant à Addoha, cette réalisation porte le niveau de la dette du groupe à près de 6,1 milliards de dirhams. Le ratio d’endettement se situe pour sa part autour de 49% à fin 2016 contre 80% relevé au 31 décembre 2014. Les indicateurs d’Addoha à titre de l’exercice 2016 sont au vert. Alors qu’il avait fixé un objectif de 13.000 unités, le groupe a finalisé la production de 13.388 unités portant sur des tranches dont les taux de commercialisation se situent au-delà de 70%. Les investissements en travaux sont estimés pour leur part à 3,8 milliards de dirhams, soit 90% de l’objectif fixé pour l’exercice 2016 au titre du Plan Génération Cash. Les préventes totales d’Addoha durant 2016 ont avoisiné les 12.070 unités couvrant 92% des objectifs du plan pour 2016.

S’agissant de l’acquisition du foncier, les décaissements sont estimés à 1,06 milliard de dirhams et se situent principalement sur l’axe Casablanca-Rabat.

Notons qu’en termes de rentabilité, Addoha a bénéficié durant l’exercice 2016 des premières retombées du Plan Génération Cash. A cet effet, le premier semestre a connu une baisse de 21% des charges financières par rapport à la même période de l’année 2015. Cette baisse a contribué à la hausse de 12% du résultat net du groupe aux six premiers mois de l’année. La tendance baissière des coûts financiers s’est maintenue durant le deuxième semestre 2016 grâce à l’effet combiné de la réduction du volume de la dette et à la réduction du coût de financement globale du groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *