Al-Omrane Al-Janoub: Une nouvelle zone urbaine à Dakhla pour 272 millions de dirhams

Al-Omrane Al-Janoub: Une nouvelle zone urbaine à Dakhla  pour 272 millions de dirhams

Une nouvelle zone urbaine est en cours de réalisation dans la ville de Dakhla, chef-lieu de la région d’Oued Eddahab-Lagouira.

Al-Omrane Al-Janoub réalise une nouvelle zone résidentielle sur la façade atlantique de Dakhla sous le nom d’Oasis de l’Océan «Wahate Al-mouhite». D’une enveloppe budgétaire de 272 millions DH, le projet s’étend sur une superficie de 106 ha se déclinant en 1.867 lots. Il comprend des zones villas, des constructions R+2 et R+3 incluant une partie commerciale et des bâtiments administratifs et sociaux.

C’est la première fois que le holding développe à Dakhla un projet comportant des zones villas et des logements moyen et haut standing. Ce holding d’aménagement intervient dans trois grandes régions du Sud qui regroupent trois  wilayas et dix provinces. Depuis sa création en 2006 la société s’est vue assigner par les pouvoirs publics quatre grandes missions: premièrement, l’éradication des campements d’Al-Wahda dans quatre villes, en l’occurrence Laâyoune, Boujdour, Dakhla et Smara; deuxièmement, la satisfaction des besoins en logements des autres catégories sociales hors campement ; troisièmement, la satisfaction des besoins en logement prenant en compte la croissance démographique, et quatrièmement la création d’un marché immobilier au niveau des provinces du Sud.

Ces missions ont été consignées dans le cadre de la convention relative au financement et la réalisation du nouveau programme d’habitat et d’urbanisme dans les provinces du Sud qui devra prendre fin cette année. Depuis 2012, la stratégie de la société a commencé à changer de cap en passant de la maîtrise d’ouvrage déléguée pour le compte de l’Etat aux opérations propres promotionnelles de la société.

Les résultats relatifs à l’intervention de la société en matière de lutte contre l’habitat insalubre ont été satisfaisants. Trois grandes agglomérations ont été déclarées villes sans bidonvilles, il s’agit de Laâyoune en juillet 2008, Dakhla et Boujdour respectivement en janvier et février 2010. Ces déclarations ont nécessité la démolition de 21.000 baraques et l’attribution de plus de 20.000 lots destinés à l’auto-construction en vue de reloger les bidonvilleois. La dernière ville en liste au niveau des provinces du Sud est Smara, sa déclaration VSB est prévue fin 2014.
Rappelons que le montant alloué par le Groupe Al-Omrane aux programmes immobiliers dans les provinces du Sud, entre 2008 et 2014, totalise 5,2 MDH dont 4,1 MDH provenant du budget de l’Etat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *