Al Omrane dévoile ses réalisations annuelles: 6,14 milliards DH d’investissements en 2014

Al Omrane dévoile ses réalisations annuelles: 6,14 milliards DH d’investissements en 2014

C’est ce qui a été dévoilé en marge du Conseil de surveillance d’Al Omrane tenu lundi 29 juin à Rabat. Le volume des investissements réalisés à fin 2014 avoisine les 6,14 milliards de dirhams. Les ventes ont totalisé une valeur de 5,6 milliards de dirhams au moment où le produit brut a atteint les 508 millions de dirhams. Au titre de 2014, Al Omrane a livré 22.544 unités et a conclu pour la même année 17.723 contrats de vente.

Aussi, des chantiers ont été ouverts pour 108.216 unités et l’achèvement des travaux pour 94.180 unités réparties entre les programmes privés, les programmes réalisés dans le cadre du partenariat avec le secteur privé et les programmes de réhabilitation urbaine.

S’agissant du programme «Villes sans bidonvilles», al Omrane a achevé 10.133 unités. Le groupe a, aussi, lancé les travaux de 6.752 unités. Concernant le programme de logement social à bas coût (140.000 DH), Al Omrane a achevé 3.672 unités et a ouvert 2.861 autres. Le Groupe a lancé en 2014 un chantier portant sur 6.500 unités de logement social au moment où 8.061 autres ont été achevées.  Malgré une année financièrement performante, Abdel-Ilah Benkiran pointe du doigt certaines lenteurs observées au niveau de l’exécution des missions assignées à El Omrane. Le chef de gouvernement, ayant présidé le conseil de surveillance du groupe immobilier, a évoqué, dans ce sens, les retards observés au niveau de la réalisation des programmes liés au projet des logements à bas coût, du projet Villes sans bidonvilles et du projet de Villes nouvelles. M. Benkirane a indiqué que les lenteurs enregistrées à ces niveaux «interpellent toutes les parties concernées quant à l’efficacité des différentes approches adoptées jusqu’à présent dans la gestion de ce dossier».

Le chef de gouvernement a, à cet égard, renouvelé son engagement à surmonter les obstacles entravant l’avancement des travaux du groupe et d’accompagner les différents programmes et projets confiés au groupe et de trouver des solutions appropriées aux problèmes et contraintes, tout en soulignant la nécessité pour que chaque partie assume ses responsabilités. Il a, par ailleurs, invité les membres du conseil de surveillance à prendre les mesures nécessaires pour accélérer la réalisation des projets et à mettre en place une politique intégrée dans le cadre d’un contrat qui détermine les responsabilités des intervenants dans la gestions de ce dossier.

Abdel-Ilah Benkiran a, également, recommandé la poursuite de la régularisation de la situation juridique de l’assiette foncière de tous les projets réalisés ou en cours de réalisation. «Ceci permettra de mettre en place les taxes foncières individuelles qui leur sont consacrées en vue de les livrer aux bénéficiaires», précise M. Benkiran.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *