Alliances: ça reprend difficilement… mais sûrement

Alliances: ça reprend difficilement… mais sûrement

En dépit de la baisse des indicateurs, le groupe se réjouit de la reprise du rythme de production normatif, et ce après quatre années de la mise en place du plan stratégique de restructuration.

Rationalisation des charges, maîtrise du coût de production et baisse remarquable des frais financiers… ces trois facteurs ont été à l’origine de la baisse du résultat net part du Groupe Alliances au titre du premier semestre de l’année. Ce dernier a basculé de 112 millions de dirhams à 93 millions de dirhams. Il est à noter que l’ensemble des agrégats financiers d’Alliances a connu un repli durant les six premiers mois de l’année en cours. Le contexte sectoriel n’était pas, en effet, encourageant.

Malgré ce tableau fade, le Groupe confirme maintenir sa capacité bénéficiaire. C’est du moins ce qu’a souligné Mohamed Alami Lazrak, président-directeur général d’Alliances, lors d’une rencontre tenue pour l’annonce des résultats semestriels du groupe. En dépit de la baisse des indicateurs, le groupe se réjouit de la reprise du rythme de production normatif, et ce après quatre années de la mise en place du plan stratégique de restructuration. La relance de l’activité opérationnelle se confirme également par des comptes n’incluant plus de dations, et ce à partir du 1er janvier 2019.

Ainsi, le chiffre d’affaires consolidé s’est élevé à 1,05 milliard de dirhams contre 1,79 milliard de dirhams à la même période de l’année passée qui comprenait pour sa part 1,3 milliard de dirhams de dations et seulement 446 millions de dirhams de chiffre d’affaires généré sur le plan commercial. Le résultat net a pour sa part atteint les 102 millions de dirhams contre 123 millions de dirhams une année auparavant. Cette variation s’explique par la poursuite des efforts de rationalisation de charges et de maîtrise des coûts de production ainsi que de la baisse drastique des frais financiers.

Pour ce qui est de l’endettement, il a diminué de 860 millions de dirhams les douze derniers mois, dont 320 millions enregistrés au premier semestre de l’année. L’endettement d’Alliances s’est ainsi établi à 2,2 milliards de dirhams à fin juin. Le ratio d’endettement s’est ainsi situé à 39% confirmant, d’après le management du Groupe, le retour d’Alliances à ses fondamentaux sains et une structure financière solide.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *