APIC : Haro sur l’importation du carrelage non conforme aux normes

APIC : Haro sur l’importation du carrelage non conforme aux normes

Le président de l’Association professionnelle de l’industrie de la céramique (APIC), Mohcine Lazrak, a décrété lors d’un point de presse tenu mercredi à Casablanca «une tolérance zéro» contre l’importation du carrelage non conforme aux normes.

«En travaillant main dans la main avec les ministères de l’industrie et du commerce extérieur, nous allons pouvoir protéger le produit national et prendre des mesures fermes contre cela. Il faudra donc une tolérance zéro contre l’importation du carrelage non conforme sur l’ensemble du territoire national», a souligné M. Lazrak lors du 16ème Salon international du bâtiment (SIB). «Pour pallier ces dysfonctionnements, notre association en collaboration avec les ministères de l’industrie et du commerce extérieur, envisage la mise en place d’un système de contrôle plus rigoureux en janvier 2017 pour cerner l’importation du carrelage non conforme aux normes», affirme la même source. S’agissant de la requête antidumping déposée en mars 2016 contre l’importation de carreaux espagnols, M. Lazrak a préconisé ces dispositions censées réduire l’impact du «dumping».

Il a affirmé que «l’enquête n’a pas encore abouti à cause des tergiversations des interlocuteurs espagnols qui usent de toutes les possibilités juridiques pour retarder son aboutissement». Par ailleurs, le président de l’APIC a tiré la sonnette d’alarme sur plusieurs unités industrielles qui sont obligées de fermer temporairement ou de façon définitive à cause du dumping, citant la récente fermeture de l’usine de carrelage Arco Cerame située dans la ville de Berrechid. Interrogé sur le secteur des carreaux, le président de l’APIC signale que «l’année 2016 était une année très difficile pour le secteur des carreaux et qui va se terminer en une année très dure pour les industries céramiques, parce que les importations continnent à croître à un rythme assez violent alors que la demande marocaine est en train de s’essouffler et je crois qu’il y a une décroissance de la demande et en même temps une accélération des importations». Il est à mentionner que l’APIC a été créée depuis plus de vingt-cinq ans.

L’Association regroupe 12 opérateurs dont 8 dans la fabrication des carreaux de revêtements de mur et de sol et 4 dans la fabrication du sanitaire. Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le SIB, qui se poursuit jusqu’au 27 courant, offre l’opportunité aux professionnels marocains et étrangers d’échanger leurs expériences dans le domaine du bâtiment. Il constitue aussi une plate-forme importante dédiée à l’ensemble des professionnels du secteur.

Initié par le ministère de l’habitat et de la politique de la ville en partenariat avec l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC) sous le thème «Vers un cadre bâti durable et harmonieux», l’ouverture du Salon a été marquée par la présence notamment du chef de gouvernement Abdel-Ilah Benkiran et du ministre de l’habitat et de la politique de la ville Mohamed Nabil Benabdellah.

«Notre expérience nous permet de répondre à tout type de production de béton»

herve-peronny-omg-sicomaEntretien avec Hervé Peronny, directeur général de la société OMG Sicoma

ALM : Tout d’abord, parlez-nous de votre participation au Salon international du bâtiment…

Hervé Peronny : Pour nous, le Salon international du bâtiment demeure un rendez-vous obligé qu’on ne peut pas rater. Ce salon annuel est essentiel dans l’industrie de la construction. Nous sommes un acteur de la production du béton car nos machines mélangent tout type de béton. Pour cette année, nous avons profité de cet éventement pour s’approcher des clients afin de leur proposer nos offres et les satisfaire. Cette proximité permettrait ainsi d’être en contact direct avec les utilisateurs des machines en mettant à leur disposition les pièces de rechange nécessaires pour la maintenance. En plus, l’entreprise propose d’assurer un service technique avec un personnel qualifié ainsi que des conseils pour l’entretien du matériel.

Fraîchement installée sur le marché marocain, peut-on avoir plus de détails sur l’enseigne OMG Sicoma ?

OMG Sicoma est aujourd’hui leader du malaxage béton avec une expérience de 70 ans. Notre expérience nous permet de répondre à tout type de production de béton. Notre mission dans le marché est de répondre à une demande pressante des utilisateurs de nos machines afin d’apporter un service local. L’image et le sérieux de notre société ne peuvent passer que par un service après-vente irréprochable, la disponibilité de pièces et la présence d’un technicien spécialisé sur le territoire. Et je tiens à vous signaler que notre société peut évidemment répondre aussi à des remplacements des anciennes machines. OMG Sicoma est l’aboutissement d’une demande de plus en plus pressante des producteurs de béton au Maroc et en Afrique.

Comment se porte le secteur de l’industrie du béton ?

Le secteur de l’industrie du béton est toujours soutenu mais exige des compétences plus pointues à tendance écologique à l’instar du béton pierre ponce ou encore du béton isolant. Et tout cela fait partie de l’évolution et du souhait de chacun d’adhérer aux principes de la COP22. En général, il s’agit vraiment d’une industrie forte et reflète l’image de tous.

A votre avis, quelle est la particularité de la 16ème édition du Salon international du bâtiment ?

Cette année je trouve que la qualité et le nombre des exposants confirment un avancement très positif du Salon international du bâtiment. Pour moi il s’agit d’un rendez-vous incontournable. Et j’ai constaté que le nombre de visiteurs a augmenté par rapport aux dernières éditions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *