Après le règlement des problèmes juridiques: Les travaux de «Jawhara Zaer» de Tamesna démarrent enfin

Après le règlement des problèmes juridiques: Les travaux de «Jawhara Zaer» de Tamesna démarrent enfin

Après le règlement des problèmes juridiques qui entravent la réalisation de «Jawhara Zaer» de Tamesna, Mohammed Nabil Benabdallah, ministre de l’habitat et de la politique de la ville, a annoncé lors d’une réunion tenue récemment à Rabat pour s’informer de l’état d’avancement de ce projet (ex-Hiba 5) de Tamesna, que les travaux de ce projet résidentiel seront lancés la semaine prochaine.

Dans ce sens, le ministre s’est félicité des étapes franchies en vue de régler les problèmes d’ordre juridique auxquels faisait face ce projet, faisant savoir que le Groupe Al Omrane a récupéré l’assiette foncière des mains de la société «General Contractor Maroc» (GCM) suite à un jugement judiciaire rendu à ce sujet, apprend-on du ministère de l’habitat et de la politique de la ville lors de cette rencontre. Celle-ci a été une occasion pour mettre en avant les efforts consentis par les différentes autorités publiques concernées, en particulier les ministères de l’habitat et de la politique de la ville, de l’intérieur et de l’économie et des finances en vue de trouver des solutions adéquates pour surmonter les difficultés que le projet a rencontrées lors de sa réalisation par la société GCM. En effet, la récupération par le Groupe Al Omrane de l’assiette foncière permettra de démolir les logements déjà construits par la société GCM qui ne répondent pas aux normes techniques relatives à la sécurité des bâtiments, ce qui permettra de lancer les travaux de réalisation de ce projet important qui aura un impact positif sur toute la ville, apprend-on de la même source.

A cet égard, le ministre a souligné qu’«il a été procédé à la conclusion d’une convention-cadre pour le suivi et le financement de ce projet, signée par les parties concernées, à la mise en place d’un guichet unique pour regrouper les dossiers et établir la liste des bénéficiaires, ainsi qu’à l’attribution des marchés nécessaires au titre de l’année 2016 pour reprendre les travaux». M. Benabdellah a déclaré que «son département et le Groupe Al Omrane ont œuvré de concert avec les autorités compétentes et concernées à l’accompagnement des bénéficiaires de ce projet à travers les réunions continues avec les représentants de la société civile afin d’écouter leurs demandes et de trouver des solutions aux problèmes ayant empêché la progression de ce projet».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *