Architectes : Confiance pour Farkhani

C’est fait. Après un suspense qui a duré près d’une quinzaine de jours, le conseil national de l’ordre des architectes a son nouveau président. Il s’agit de Omar Farkhani, celui qui, durant quelque trois années auparavant, avait assuré cette même fonction. L’architecte casablancais a, en effet, remporté ces élections qui se sont déroulées vendredi 1er juillet à Casablanca et qui ont, connu un suspense jusqu’au bout.
Aux termes de ces échéances électorales, My Driss Alaoui, également membre de la Chambre des conseillers, a hérité du poste de vice-président  du conseil national pour le secteur privé alors que Fatiha Bamou assurera pour les trois prochaines années les fonctions de vice-présidente du conseil représentant le secteur public. Les élections du conseil national de l’ordre des architectes ont ainsi connu un petit fait marquant, celui de l’accession d’une femme au bureau du conseil en la personne de la directrice de l’Agence urbaine de Meknès. «Le choix de cette dame qui jouit d’une excellente réputation dans le milieu des architectes est une très bonne chose», estime un collègue à elle, membre du tout nouveau bureau élu.
Et d’ajouter qu’il s’agit, à sa connaissance, d’une première dans les annales du conseil national de l’ordre des architectes. Pour ce qui est du poste de secrétaire général, il est revenu à Jamal Khannati qui sera secondé dans ses fonctions durant ce mandant par Hassan Siraj. Au poste de trésorier général a été élu Jamal Mahfoudi alors que Ouadii Soubat sera son adjoint pour les trois années à venir. Pour arriver à la composition de ce bureau, la famille des architectes a dû passer par un grand suspense. Les quinze jours dont disposait le nouveau bureau élu le vendredi 17 juin ont en effet connu une véritable fièvre électorale qui a secoué le corps des architectes.
Une effervescence qui a même poussé les nouveaux représentants des architectes à repousser d’une semaine l’élection du président, celle-ci étant initialement prévue le vendredi 24 juin. Devant Omar Farkhani se sont présentés deux autres architectes. Il s’agit de Abdelaziz Kabbaj et Mohamed Khalil Benkhadra en l’occurrence. Des adversaires qui ont été tenaces jusqu’au bout mais qui n’on rien pu faire face à la popularité de Omar Farkhani dans la confrérie des architectes. Le président a donc trois nouvelles années pour améliorer les conditions des architectes dans notre pays et de la pratique d’une profession qui se trouve être la pierre angulaire du développement socio-économique du secteur des BTP.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *