Baisse des prix et recul du nombre de transactions: La dégringolade se poursuit !

Baisse des prix et recul du nombre de transactions: La dégringolade  se poursuit !

Les prix ont enregistré une baisse de 2% en glissement annuel, reflétant une diminution des prix du résidentiel. Aussi, le volume des transactions a diminué de 1,1% et a accusé un recul important de 8,5%.

Décidément, l’immobilier a du mal à se ressaisir en ce début 2016. C’est ce qui se dégage de la publication trimestrielle de Bank Al-Maghrib réalisée en collaboration avec l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC), relative à l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI). Il en ressort que l’IPAI, au premier trimestre 2016, s’est stabilisé à son niveau du quatrième trimestre 2015, reflétant des augmentations de 1,2% des prix du foncier et de 3,6% de ceux des biens à usage professionnel, ayant compensé la baisse de 0,7% des prix du résidentiel.
De même, les prix ont enregistré une baisse de 2% en glissement annuel, reflétant principalement une diminution des prix du résidentiel. Aussi, le volume des transactions a diminué de 1,1% en glissement annuel et a accusé un recul important de 8,5% par rapport au quatrième trimestre 2015.

Résidentiel : Les appartements boudés ?

D’un trimestre à l’autre, les prix du résidentiel se sont repliés de 0,7%, sous l’effet d’une diminution de 0,6% pour les appartements et de 1,4% pour les maisons, alors qu’un léger accroissement de 0,3% a été enregistré pour les villas. S’agissant des transactions, leur nombre a diminué de 12,1%, traduisant des reculs des ventes d’appartements et de maisons, avec des taux respectifs de 12,8 et de 4,5%. En glissement annuel, les prix ont accusé une baisse de 3,6%, résultat de la régression de 4,8% des prix des appartements et de 0,2% de ceux des maisons. A l’inverse, ils ont augmenté de 2,7% pour les villas. Concernant les transactions, elles ont baissé de 1,6%, avec une diminution de 2,1% pour les appartements et des accroissements de 2,3% pour les maisons et de 9,5% pour les villas.

Foncier : Pas de crise à ce niveau !

Les prix des biens fonciers ont progressé de 1,2% aussi bien en trimestriel qu’en annuel. Les ventes se sont accrues de 1,1% en variation trimestrielle et de 1,2% par rapport au premier trimestre 2015. Des chiffres qui traduisent l’engouement continu pour le foncier.

Commercial :  La demande toujours au rendez-vous !

L’indice des prix des biens commerciaux a enregistré une hausse de 3,6% par rapport au quatrième trimestre 2015, avec des progressions de 3,3% pour les locaux commerciaux et de 4,8% pour les bureaux. Pour leur part, les transactions se sont accrues de 3,2%, sous l’effet d’une hausse de 6% des ventes des locaux commerciaux qui a plus que compensé le repli de 14,9% des ventes de bureaux. En glissement annuel, les prix ont progressé de 2,1%, avec une hausse de 2,7% de ceux des locaux commerciaux, et une légère baisse de 0,7% de ceux des bureaux. En ce qui concerne les transactions, leur nombre a reculé de 1,9%, reflétant des baisses de 1,9% pour les locaux commerciaux et de 1,7% pour les bureaux.

Variations de l’IPAI selon les villes

Selon les villes, l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a connu des variations très disparates au premier trimestre 2016. En voici le résultat dans les principales villes
(en glissement trimestriel) :

Casablanca-MarocA Casablanca, les prix ont légèrement diminué de 0,9%, en relation avec une baisse de 1,7% pour les appartements et de 3,2% pour les biens à usage professionnel.

A l’inverse, les prix des terrains ont progressé de 3,2%.

Concernant le nombre de transactions, il a accusé une baisse de 7,3%, reflétant principalement la diminution de 13% des ventes d’appartements.

 

Rabat-MarocA Rabat, les prix immobiliers ont régressé de 2,1%, résultat de la baisse de 2,9% pour les appartements, les prix des locaux commerciaux ayant, en revanche, progressé de 6%.

 

Pour ce qui est des ventes, elles ont sensiblement augmenté de 14,3%, avec une hausse de 17,2% pour le résidentiel et de 15,4% pour les biens à usage professionnel. Les ventes du foncier ont, en revanche, diminué de 10%.

 

Tourisme-TangerA Tanger, les prix ont légèrement reculé de 0,6%, résultat essentiellement du repli de 2,7% des prix des terrains.

A l’inverse, ils ont progressé de 1,1% pour les appartements et de 8,2% pour les biens à usage professionnel.

S’agissant des transactions, après une hausse de 9% un trimestre auparavant, elles ont diminué de 21,7%, sous l’effet d’une baisse de 27,5% pour les appartements.

Les transactions portant sur le foncier et les biens à usage professionnel se sont, par contre, améliorées de 1,9 et de 34,1% respectivement.

 

 

Immobilier-Al-Omrane-MarrakechA Marrakech, les prix ont augmenté de 3,1%, avec des hausses de 5,4% pour le foncier et de 7,1% pour les locaux commerciaux. Pour le résidentiel, les prix ont reculé de 0,6% pour les appartements et de 6,9% pour les maisons.

En ce qui concerne les transactions, après une progression de 27,7% au quatrième trimestre 2015, elles ont diminué de 26,2%, reflétant la baisse des ventes pour toutes les catégories d’actifs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *