Casa Anfa, nouveau quartier d’affaires de référence de Casablanca

Casa Anfa, nouveau quartier d’affaires de référence de Casablanca

L’aménagement de Casa Anfa va bon train. La vie s’installe progressivement dans ce grand projet qui concrétise une vision d’avenir pour le développement urbain de Casablanca.

Après le grand engouement manifesté pour le pôle résidentiel du projet, le quartier d’affaires prend également forme. Aux dernières nouvelles, la Tour Casablanca Finance City (CFC) a été livrée. Les premiers locataires s’y installeront incessamment marquant ainsi un nouveau tournant dans le développement de cette opération urbaine de grande envergure.

La Tour CFC est sans conteste l’emblème de ce quartier d’affaires de référence qui abritera prochainement d’autres entités financières dont la CIMR, la BCP, Attijariwafa bank et Maroc Clear. D’une hauteur de plus de 120 mètres carrés, le grand bâtiment de ce hub financier couvre une superficie de 33.000 mètres carrés. Plus de 20 étages sont aménagés aux derniers standards et normes pour accueillir les institutions financières nationales et multinationales.
Entre quartier d’affaires et complexes résidentiels, Casa Anfa vient, en effet, concrétiser une vision d’avenir pour le développement urbain de Casablanca. Le projet Casa Anfa est né de l’ambition de développer une nouvelle centralité urbaine en vue de contribuer au rayonnement de la capitale économique et de la hisser au rang des grandes métropoles internationales. Casa Anfa se greffe au cœur de l’ancien aéroport d’Anfa.

Sur une superficie de 350 hectares, ce projet offre un ensemble urbain cohérent qui répond non seulement aux attentes des Casablancais mais également aux orientations structurelles visant à développer des infrastructures aux standards internationaux. Il est à noter que la Tour Casa Finance City fait partie des projets identifiés dans la première tranche de Casa Anfa. Cette zone du projet comprend également quatre quartiers, en l’occurrence Anfa Clubs, Anfa Cité de l’Air, Anfa Aéropostale et 18 hectares d’Anfa Park. L’état d’avancement de cette première tranche qui couvre une superficie globale de 100 hectares démontre clairement l’intérêt que manifestent à la fois les professionnels et les particuliers à cette nouvelle adresse casablancaise. Une surface constructible de 1.200.000 mètres carrés a été identifiée à ce niveau dont 700.000 mètres carrés de logements, 400.000 mètres carrés pour les bureaux et 100.000 mètres carrés pour les équipements.

A ce jour, 750.000 mètres carrés de la superficie constructible globale sont placés. On note un taux de 31% pour la composante bureaux, soit 230.000 m² surface hors œuvre net (SHON). De même, 62% sont réservés pour la composante logements, soit 460.000 m² SHON et 8% pour les équipements, soit 60.000 m² SHON. Notons que la réalisation du projet Casa Anfa a été attribuée à l’Agence d’urbanisation et de développement d’Anfa (AUDA), filiale du groupe CDG. L’agence agit en tant que maître d’ouvrage général du projet et garant de sa bonne réalisation. L’Auda se charge en effet de l’urbanisation du site de l’ancien aéroport d’Anfa. L’Agence est, à ce titre, en charge de l’apurement du foncier, de la viabilisation du site, de l’aménagement des espaces publics et du pilotage des opérations de développement.

Chiffres clés

350 hectares : Superficie foncière globale

4.300.000 m² : Surface constructible globale

2.300.000 m² : Logements

1.300.000 m² : Bureaux

700.000 m² : Equipements comprenant les équipements d’éducation, de santé, commerciaux, hôteliers, de culture, de loisirs et de sport

100 hectares : Espaces verts, dont Anfa Park, un grand parc central de 50 hectares

Environ 100.000 habitants prévus à terme

Environ 100.000 emplois prévus à terme

De grandes pointures immobilières installées

La première tranche du Site Casa Anfa a séduit une dizaine de promoteurs immobiliers. Des signatures de renom ont choisi de développer leurs projets sur le site. Quelques unités sont d’ores et déjà livrées tandis que les chantiers sont toujours ouverts pour d’autres. Citons à cet effet Asma Invest (un 1er projet livré, un 2ème en cours de construction), Yasmine Signature (une 1ère tour végétale à usage d’habitation livrée, 2 autres tours et des pavillons en cours de construction), le Groupe Walili (un 1er projet en cours de livraison, un 2ème chantier a démarré), CGI (un 1er projet livré, une première tranche du 2ème en cours de livraison) et Bouygues immobilier (projet livré). En parallèle, les projets de Thomas & Piron et AG Real Estate, d’Al Akaria Développement, de Linkcity Maroc et de TGCC Immobilier sont en cours de construction.

Un projet intégré

Le projet Casa Anfa a été conçu en prenant compte des challenges actuels de la mobilité, Casa Anfa est ainsi desservi par la ligne 1 du tramway à travers 5 stations situées à des points d’affluence au sein de la première tranche du projet. Il est également prévu que Casa Anfa soit desservi par une ligne de Bus à haut niveau de service (BHNS), un projet en cours de réalisation par Casa Transports. Ces nouveaux modes de transport, conjugués à un réseau de voiries aménagé en continuité avec la trame viaire de la ville et les lignes d’autobus, assureront une connexion efficiente avec le reste de la ville. De plus, pour faciliter l’accès au projet et le relier aux principaux lieux et quartiers de Casablanca en des temps de parcours assez courts (de 5 à 25 minutes), l’Agence d’urbanisation et de dévelopement d’Anfa (AUDA) a participé au financement pour la réalisation de l’échangeur nœud A et des deux trémies aux niveau du carrefour Azbane et du carrefour des facultés. Ces travaux permettront de relier Casa Anfa à l’aéroport de Casablanca en moins de 25 minutes.

L’éducation au rendez-vous

La première tranche de Casa Anfa abrite en son sein de prestigieuses écoles, à l’instar de l’école française internationale de Casablanca (EFI) ayant ouvert ses portes en septembre 2017 et le Groupe scolaire la Résidence opérationnel depuis septembre 2018. Cet établissement a obtenu deux distinctions pour sa présence au sein de Casa Anfa. Le Groupe Scolaire la Résidence a été, en effet, primé à l’international par «Le Green Solutions Awards 2018», une première pour un établissement scolaire au Maroc.

Il est également labellisé HQE «Niveau Exceptionnel», voire la première école en Afrique à obtenir cette distinction. Cette première tranche du projet abritera prochainement une clinique, un centre commercial, un établissement d’enseignement supérieur, des commerces de proximité et des hôtels. Rappelons qu’un appel d’offres est en cours pour la sélection de candidats pour l’exploitation de locaux commerciaux à Anfa Park, soit 8 kiosques, 2 restaurants et un café.

Un site vert et écolo

Anfa Park est situé au cœur du projet Casa Anfa, un poumon vert pour le projet et pour la ville de Casablanca. Sa programmation prévoit sur une première tranche de 18 hectares, actuellement en cours de finalisation, l’aménagement de parcours sportifs, d’aires de jeux pour enfants, d’une salle d’exposition et d’un skate-park. Des kiosques et des restaurants animeront l’espace public. Une promenade végétalisée a été pensée autour de jardins frais et de jardins de ville. Il est à noter que Casa Anfa met les espaces verts au cœur de la proposition d’un modèle de vie urbaine. Près du tiers du projet, soit 100 hectares, est ainsi réservé aux espaces verts et aux espaces de promenade avec l’aménagement de traverses dédiées aux piétons et aux circulations douces. De ce fait, le projet répond aux standards internationaux avec un ratio espaces verts par habitant d’environ 10 m² pour 100.000 habitants prévus. L’ensemble de ces espaces verts est connecté par un système de mails verts qui assure des liaisons piétonnes entre les différents quartiers du projet. Ainsi, jardins frais, palmeraie et jardins intérieurs sont disséminés autour d’Anfa Park, un grand parc central de 50 hectares inscrit dans la géométrie de la piste de l’ancien aéroport.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *