Ciments : la consommation bat son plein

Ciments : la consommation bat son plein

La tendance de croissance continue dans le secteur du bâtiment et de la construction, pour le plus grand bien des cimentiers qui ont vu leurs ventes croître pour les huit premiers mois de l’année 2005. Pour cette période, ces ventes ont connu un accroissement de l’ordre de 5,38 % comparativement à la même période une année auparavant.
Parallèlement, le volume de ciment vendu lors de cette même période a également enregistré une hausse pour atteindre à 6,79 millions de tonnes. Pour sa part, le volume mensuel enregistre une progression plus prononcée, gagnant plus de 15% à 0,95 million de tonnes contre 0,82 million de tonnes pour le mois d’août 2004. Pour ce qui est de la filtration par région de ces résultats, il en résulte que la consommation du ciment reste concentrée à près de 66 % sur six des seize régions du Royaume.
Deux régions principalement arrivent en tête des grands consommateurs de ciments, il s’agit du Grand Casablanca dont les promoteurs immobiliers et les différents constructeurs ont utilisé 1.083,5 mille tonnes de ciments lors des huit premiers mois de l’année 2005, soit une part de la consommation globale nationale qui atteint 15,96%. La deuxième région est celle de Marrakech-Tensift-Haouz qui, quant à elle, enregistre une part de consommation de l’ordre de 11,36 % à 771,6 mille tonnes.
La dynamique de construction que connaissent ces deux régions, notamment à travers les grands projets qui y ont été initiés et qui se rapportent essentiellement à la lutte contre l’habitat insalubre, se trouve derrière ces parts de consommations.
Pour ce qui est des autres régions du pays, la région de Tanger-Tétouan arrive en troisième position avec un taux de 11,45 % de la consommation nationale, soit près de 777,1 mille tonnes pour ces huit premiers mois de l’année. Arrive par la suite la région de Souss-Massa-Draâ avec une consommation qui a atteint les 9,75 % à 662 mille tonnes. Pour leurs parts, les régions de l’Oriental et Rabat-Salé-Zemmour-Zaër ont respectivement consommé 589,3 mille tonnes et 558,1 mille tonnes, soit des parts respectives de 8,68 % et8,22 %. Le reste est partagé par les autres zones géographiques.
Concernant les principales évolutions, Marrakech-Tensift-Haouz arrive en tête, marquant une augmentation de près de 25%, talonnée par Guelmim-Es-Smara et Tanger-Tétouan, dont les écoulements de ciments se hissent respectivement de 22,40% et de 15,28%. A l’opposé, les volumes de vente réalisés à Fès Bouleman, à Tadla Azilal et à Meknès Tafilalet accusent des replis respectifs de 18,09%, de 5,99% et de 5,73%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *