Comment entretenir son immeuble

Comment entretenir son immeuble

Vivre en communauté n’est pas tout le temps une chose aisée. Les frictions quotidiennes sont nombreuses et peuvent parfois se transformer en conflits qui, pour la plupart, empoisonnent la vie d’un immeuble ou d’un ensemble d’habitations. Et c’est l’entretien de ces dernières qui arrive en tête de liste des sujets qui sont à l’origine de ce genre de situations.
Evacuation des ordures, collection des eaux usées ou de pluie, lavage des cages d’escaliers ou de palier et dératisation si nécessaire peuvent facilement faire tourner les relations de voisinage au vinaigre. C’est pour cela qu’une loi spéciale a été élaborée avec, pour principal objectif, de légiférer en matière d’entretien des immeubles. Il s’agit en effet du dahir portant loi n°1-76-258 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977).
Ce texte juridique stipule ainsi que le nettoyage humide des passages communs, notamment escaliers, couloirs, cours, halls, cages d’escaliers, doit être opéré quotidiennement. Il devra être procédé à la désinfection de ces lieux et, le cas échéant, à leur dératisation.
En outre, les fenêtres de cages d’escaliers doivent être lavées au moins une fois par quinzaine. Dans cette même optique, la loi précise que les mesures nécessaires doivent être prises pour éviter, dans les cours et sur les terrasses, la formation de collection d’eau stagnante provenant, notamment, des eaux de pluie, de lavage ou d’arrosage et pouvant donner lieu au développement de moustiques. De même, des mesures doivent être prises pour la suppression de toute cause d’exhalaisons nuisibles. Le texte de loi s’est également intéressé à la procédure de collecte des ordures ménagères.
Ainsi, les vide-ordures et, en particulier, les pièces réservées à la collecte des ordures ménagères doivent être tenus constamment en état de propreté. Les récipients à ordures doivent être munis de couvercles. «Après l’évacuation des ordures, ces récipients doivent être lavés, désinfectés ou désinsectisés quotidiennement», précise ce dahir. Et d’ajouter : «L’obligation de nettoiement et de balayage est étendue aux trottoirs sis au regard de l’immeuble».
Enfin, les autorités compétentes, prendront dans le cadre du règlement sanitaire des arrêtés déterminant les mesures complémentaires propres à assurer l’hygiène et la salubrité publiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *