Construction durable : La stratégie casablancaise voit le jour à Paris

Construction durable : La stratégie casablancaise voit le jour à Paris

Le SMAP Paris a été une occasion pour la méga-région marocaine qui scelle un partenariat depuis deux ans avec la région d’Ile-de-France de lancer les travaux d’élaboration d’une vision stratégique prônant la durabilité dans le secteur de la construction.

«La durabilité n’est pas un handicap mais plutôt une opportunité que chaque investisseur et constructeur immobilier doit intégrer pour que son projet soit accepté par le client final», c’est en ces termes que Mustapha Bakkoury a annoncé la couleur d’un grand chantier qui se prépare au niveau de la région de Casablanca-Settat. Le SMAP Paris a été une occasion pour la méga-région marocaine qui scelle un partenariat depuis deux ans avec la région d’Ile-de-France de lancer les travaux d’élaboration d’une vision stratégique prônant la durabilité dans le secteur de la construction.

En effet, le cluster marocain efficacité énergétique des matériaux de construction (EMC) se joint officiellement à la plateforme française Construction 21 pour dessiner les contours d’une stratégie de promotion de la construction durable pour la Région Casablanca – Settat. Les deux parties se pencheront sur l’ensemble des étapes du projet afin d’apporter leur expertise technique pour la réalisation de ce projet.

La finalité étant de répondre aux objectifs du programme régional d’appui à l’écoconstruction élaboré dans le Programme de développement régional (PDR) de la Région Casablanca – Settat. «Le lancement de cette stratégie est une contribution positive au salon et aux acteurs qui y participent. Le secteur de la construction doit intégrer les attentes des citoyens et aussi l’effort collectif pour une meilleure planète. Un logement mieux insonorisé, peu coûteux en consommation énergétique est tout simplement un logement qui sera privilégié au moment de son achat», explique le président de la région de Casablanca-Settat.

A travers l’accompagnement du développement durable de la construction, la région Casablanca-Settat s’inscrit dans une nouvelle configuration régionale industrielle labellisée en normes d’efficacité énergétique. «Nous disposons au niveau de Casablanca-Settat d’un grand gisement des matériaux de construction. De même, ce territoire est énergétivore, d’où la nécessité de créer une dynamique environnementale favorable à la promotion de la construction durable et ce en créant un écosystème et une filière qui peut contribuer davantage au développement de notre région et de notre pays», souligne pour sa part Rachid Naanani, président du cluster marocain EMC. Pour sa part, Véronique Pappe, directrice de Construction 21, se félicite du partenariat avec la région. «On observe une véritable conscience qui commence à se développer au niveau du Maroc qui est beaucoup plus en avance par rapport à beaucoup d’autres pays de la région. Des réalisations importantes s’opèrent au niveau du Maroc qui regorge d’un potentiel énorme en matière de construction, d’où la nécessité de prendre les bonnes pratiques pour ne pas refaire les même erreurs qui ont été faites en Europe dans les années 60-70», souligne-t-elle.
Rappelons que le Plan de développement régional de Casablanca-Settat prévoit 160 projets à développer d’ici 2021, et ce pour un montant total de 115 milliards de dirhams, porté par des acteurs publics et privés. Cette enveloppe sera investie dans cinq grands axes stratégiques et qui se déclinent en projets liés à : «Environnement», «Milieu rural intégré», «Attractivité socioculturelle et qualité de vie», «Transport» et «Entreprise, innovation et emploi».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *