Crédits immobiliers : Un encours de 273 milliards DH à fin mai

Crédits immobiliers : Un encours  de 273 milliards DH à fin mai

En croissance de 4,2 % par rapport à l’année dernière

Accélération confirmée du rythme des crédits bancaires au cinquième mois de l’année. A fin mai 2019, Bank Al-Maghrib relève une hausse de 4,4% des crédits bancaires contre 4% un mois auparavant. L’encours s’est ainsi situé autour de 869,66 MMDH, en consolidation de 36,81 MMDH par rapport à la même période de l’année passée. L’évolution du crédit bancaire traduit des hausses des crédits de trésorerie, des prêts immobiliers et des crédits à l’équipement. Ces trois objets économiques ont vu  leur rythme de croissance en amélioration comparé aux périodes précédentes. Si l’on prend les crédits immobiliers, l’encours ressort en hausse de 4,2%.

Il a atteint à fin mai 2019, 273,38 MMDH, en amélioration de 11,05 MMDH par rapport à une année plustôt. A cet effet, les crédits à l’habitat ont atteint au titre des cinq premiers mois de l’année un total de 211,93 MMDH, en progression de 5,7%. Les crédits destinés aux promoteurs immobiliers se sont rétractés de 1,8% pour revenir à 57,97 MMDH. Le financement participatif à l’habitat continue pour sa part de se consolider. L’encours alloué à fin mai 2019 s’élève à 5,86 MMDH. Par ailleurs, les crédits de trésorerie ont affiché une hausse de 8,7% atteignant ainsi les 176,33 MMDH à fin mai, devançant ainsi les crédits à l’équipement dont l’encours se chiffre à 175,69 MMDH, en amélioration de 2,1%. En parallèle, les crédits à la consommation ont affiché une décélération sur ladite période.  Leur rythme de croissance est passé de 5,2 à 4,8% fin mai.

On note dans ce sens un encours de l’ordre de 55,39 MMDH. S’agissant des créances en souffrance, la banque centrale relève dans ces dernières statistiques un chiffre de 67,7 MMDH en progression de 3,7%. Les créances diverses sur la clientèle ont progressé pour leur part de 2,6% pour atteindre à fin mai les 121,14 MMDH. Par secteur institutionnel, Bank Al-Maghrib fait ressortir dans son bulletin statistique une augmentation des concours au secteur non financier. Ils ont ainsi grimpé de 4,2% contre 3,3% en avril 2019.

Cette hausse reflète, selon la banque centrale, un accroissement de 4,3% après 3,3% des encours alloués au secteur privé, au moment où les prêts destinés aux sociétés non financières privées ont affiché une progression de 2,9% contre 1,3% auparavant. Les prêts accordés aux ménages ont vu leur rythme d’accélérer de 5,3 à 5,8%. En revanche, les crédits accordés aux sociétés non financières publiques ont vu leur baisse se creuser à 1% à fin mai 2019.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *