Déficit en habitat, qualité des logements sociaux et construction anarchique: Nabil Benabdellah fait le point !

Déficit en habitat, qualité des logements sociaux et construction anarchique: Nabil Benabdellah fait le point !

Le déficit en logement au Maroc s’amenuise. Un constat dévoilé par Mohamed Nabil Benabdellah, ministre de l’habitat et de la politique de la ville, qui assure que ce déficit a enregistré une baisse durant ces dernières années.

Ainsi, répondant, mardi 17 mai, à une question orale sur le soutien des projets immobiliers, posée par le groupe de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à la Chambre des conseillers, le ministre s’est voulu rassurant. Il a souligné que le Maroc a pu répondre à la demande accrue dans le domaine du logement économique.

La baisse du déficit en logement est due à l’attribution de 300.000 appartements depuis 2010 par les autorités concernées, a noté le ministre, précisant que ce nombre devrait atteindre fin 2016 quelque 500.000 appartements.

De même, M. Benabdellah a fait savoir que le ministère est en train d’examiner des mesures supplémentaires, notamment sous forme d’incitations fiscales en vue de soutenir ce secteur. Selon lui, l’immobilier, véritable locomotive de la croissance qui génère environ un million d’emplois, figure parmi les secteurs productifs qui ont bénéficié le plus de l’appui du gouvernement lors des quinze dernières années.
Aussi, répondant à une autre question orale sur le logement social, posée par le groupe Justice et développement, M. Benabdellah a noté que l’Etat et les intervenants locaux déploient d’intenses efforts pour doter les nouveaux quartiers d’infrastructures publiques et de services de qualité.

En ce sens, le ministère opte pour la rigueur en ce qui concerne la qualité du logement social que ce soit au niveau du contrôle, des cahiers des charges ou du produit fini offert. S’agissant de la construction anarchique de logements, le ministre a souligné que ce phénomène va perdurer tant que l’on ne mettra pas fin à certaines pratiques constatées à plusieurs niveaux.

«Tout le monde doit assumer ses responsabilités pour mettre un terme à ces pratiques, notamment à travers le contrôle», a ajouté M. Benabdellah, qui répondait à une question sur les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le phénomène de construction anarchique de logements. Il a assuré, à cet égard, que l’Etat a consenti d’importants efforts sur l’ensemble du territoire national pour endiguer ce phénomène, relevant que si cet effort n’avait pas été fait, des centaines de milliers de familles seraient sans abris.

 (Avec MAP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *