«Des intérieurs plus beaux»

«Des intérieurs plus beaux»

ALM : Vous préconisez l’introduction du design un peu partout…
Hicham Lahlou : Le design est un élément qui revêt de plus en plus d’importance dans tous les secteurs. Ainsi, il est devenu incontournable pour ce qui est de l’identité visuelle de chaque entreprise qui se respecte.
Dernièrement, j’ai créé le concept global de la charte visuelle de la Comanav et d’Attijari Wafa pour ne citer que celles-ci.
Le design joue en outre un rôle très important dans la définition de la charte de chaque ville. Ce qui est loin d’être le cas au Maroc. Il faudrait, par exemple, que Casablanca se positionne par rapport à Rabat ou d’autres villes. Chacune doit avoir sa propre identité à partir de laquelle laquelle elle pourrait communiquer. Son image de marque en dépend.
Comment peut-on appliquer tous ces concepts dans le bâtiment et l’architecture en général?
Le secteur de l’habitat connaît un développement considérable depuis de nombreuses années. Les immeubles et autres habitations se multiplient un peu partout.
L’utilisation du design dans le résidentiel s’est également développée mais demeure toujours en deçà de ce qui devrait être.
Je citerais à titre d’exemple un extraordinaire marché de poignées de portes qui se développe de plus en plus dans notre pays. C’est le même cas pour les meubles tendance design.
Mais ce que je trouve vraiment regrettable est qu’on dispose au Maroc d’un important potentiel artistique que constitue l’artisanat, mais qui n’est malheureusement pas suffisamment exploité pour embellir nos demeures.
Ce grand trésor de mâalems et de techniques ancestrales de construction et de décoration doit être exploité au maximum.
Quelles sont, à votre avis, les raisons de ce désintérêt ?
Je ne pourrais pas dire que c’est une question de mentalité, puisque les Marocains aiment tout ce qui est beau. Je ne pourrais également pas évoquer des raisons liées au prix de chaque produit créé par un designer puisque, là encore, tout dépend de la nature du produit et de son utilisation.
Tout ce que je pourrais dire est qu’au Maroc, comme partout ailleurs, il faudrait que le design soit un effet de mode pour voir le maximum de gens y avoir recours.
Les consommateurs en général adoptent des attitudes de troupeau. Il suffit qu’un proche, un parent ou un voisin acquiert un produit ou façonne sa demeure ou son intérieur d’une telle manière pour que les autres fassent pareil.
Mais vous savez, avec l’ouverture de plus en plus grande sur le monde extérieur, les Marocains sont obligés d’aller vers ces nouvelles formes de création.
Comment voyez-vous l’avenir de l’application du design dans le résidentiel ?
Il est clair que le secteur de l’hôtellerie est la seule issue pour le design purement marocain de se développer.
Avec la politique nationale visant le développement du tourisme pour les prochaines années, de nombreux hôtels et résidences touristiques vont voir le jour.
Ce qui n’est pas sans laisser de marbre les designers et créateurs marocains. Il est vraiment malheureux de voir des palaces et grands hôtels qui sont à 100 % importés.
Tous les produits, meubles et équipements proviennent de l’étranger alors qu’au Maroc, nous disposons d’un grand potentiel en la matière, les produits d’artisanat, notamment.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *