Guich Oudayas : relogement en Mai

Le site se trouve dans un lieu stratégique de la capitale. Situé à l’entrée de Rabat du côté de Hay Ryad, le bidonville de Guich Oudayas abrite essentiellement deux douars : «Ouled Dlim» et «Ouled Mtaa ». Ce programme prévoit à la fois la réalisation d’une opération de recasement, d’un projet de construction de logements sociaux en plus d’un programme de construction sur des lots promotionnels situés de part et d’autre de la rocade menant à Hay Ryad et réservés à la vente par le maître d’ouvrage dans le cadre de la péréquation. L’opération de recasement, programmée sur les terrains abritant les douars «Ouled Dlim» et «Ouled Mtaa Est», est destinée à la réalisation de lots de terrains équipés au profit des ménages des « guicheurs », communément appelés les ayants droit, ainsi qu’à ceux des secteurs 14 et 15 de Hay Ryad. Ils bénéficieront ainsi de 1712 lots ainsi que plusieurs équipements publics et communautaires de proximité. Deux types de lots sont prévus. Les premiers, d’une surface de 135 m2 environ sont destinés pour 534 chefs de foyers. Les seconds (90 m2) sont destinés aux jeunes foyers (1381). Pour ce qui est du projet de construction de logements sociaux, il sera réalisé sur les terrains situés à Mers Elkheir à Témara sur une superficie de 10 ha environ et sera destiné aux bidonvilois «non ayants droit» installés sur précédemment cités. Ledit projet prévoit la construction de 1415 appartements sociaux de type F3 de 64 m2, 200 commerces et des équipements de proximité.
La première tranche de ce projet sera livrée fin mai prochain. Le programme de recasement et de relogement des bidonvilles de Guich Oudayas présente une grande spécificité, à savoir la prise en charge d’un accompagnement social assuré par l’Agence de développement social. L’action de cette dernière a pour objectif, en plus de réussir évidemment l’opération de relogement des ménages bidonvilles, de générer des processus de développement socio-économique en impliquant et en harmonisant les actions des différents acteurs notamment la société civile.
Oeuvrant en partenariat avec les autorités locales, les délégations ministérielles de la région ainsi que les associations locales. L’intervention de l’agence s’effectue à plusieurs niveaux. Le premier concernait une élaboration d’un diagnostic participatif et dynamique de la situation. Etat des lieux, besoins spécifiques et attentes de la population ont été ainsi définis. La seconde phase concerne l’élaboration de programmes d’actions opérationnelles de développement urbain, social et économique ainsi que la mise en œuvre de programmes et étude de faisabilité avec les acteurs concernés. Par la suite, les outils de suivi de ces programmes par des évaluations systématiques sont mis en place. A deux mois du début de l’opération de relogement (fin mai 2005), l’essentiel du travail a été effectué. Les rapports de confiance entre les populations et les acteurs publics sont d’ores et déjà établis. Les efforts se contrent actuellement sur l’organisation de l’accueil des ménages en collaboration avec les autorités locales. Un déplacement en masse de la population ne pourrait s’effectuer sans un accompagnement social adéquat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *