Habitat social : Plus de 475.000 unités mises en chantier à fin juillet

Habitat social : Plus de 475.000 unités mises en chantier à fin juillet

Les efforts engagés pour réduire le déficit cumulé dans le secteur de l’habitat se poursuivent. Les programmes déployés par le ministère de l’habitat et de la politique de la ville continuent de servir une grande frange de la population.

Les derniers indicateurs qui sont parvenus à ALM démontrent cette dynamique. A fin juillet, le programme de logement à 250.000 dirhams a connu la mise en chantier de 475.297 logements sociaux. Ces unités permettront de servir 40 % du besoin global en logements sociaux estimé à 1.223.806 unités. Contacté par Alm, le département de l’habitat affirme que pour la même période, 267.441 logements ont reçu le certificat de conformité. «La répartition de ce chiffre par région, comparé à la demande globale en logement, révèle une proportionnalité entre la demande et la cadence de production», apprend-on dans ce sens. La région de Casablanca-Settat a concentré à fin juin plus de 30 % des logements conventionnés. 47 % de ces unités ont été d’ores et déjà achevées.

Le département de l’habitat a rappelé dans ce sens que 539 conventions ont été signées sur la période 2012-2016. Inscrites dans le cadre du programme de logement à 250.000 dirhams, ces conventions ont porté sur la réalisation de 725.186 unités de logement. Ledit programme a connu, par ailleurs, une forte adhésion des promoteurs privés. Le secteur privé participe à lui seul à hauteur de 98 % des logements programmés. «Ceci témoigne de l’efficacité du dispositif fiscal et des avantages accordés par l’État», explique le département de l’habitat.
En ce qui concerne le programme de logement dédié à la classe moyenne, 24 conventions ont été ratifiées, à fin juillet, visant la réalisation de 8.657 logements. Ce nouveau produit ayant vu le jour en 2013 marque un tournant dans l’intensification de l’offre en logement. En vue de répondre aux exigences de la classe moyenne, le ministère de l’habitat et de la politique de la ville a procédé à la conclusion de deux conventions. La première, conclue avec le holding d’aménagement Al Omrane, se fixe pour objectif la construction de 3.680 logements.

La deuxième convention a été ratifiée avec la Fédération nationale des promoteurs immobiliers. La FNPI s’engage ainsi à réaliser 20.000 logements dédiés à la classe moyenne d’ici fin 2016. La surface de ces unités est comprise entre 80 et 120 mètres carrés. La commercialisation se fait sur la base d’un coût de 7.200 dirhams le mètre carré.  S’agissant du programme de logement à faible valeur immobilière totale (VIT) et dont le coût est fixé à 140.000 dirhams, le ministère de l’habitat et de la politique de la ville indique que 35.508 unités sont à ce jour achevées. Depuis le lancement de ce programme, 65 conventions ont été signées aboutissant actuellement à la mise en chantier de plus de 52.644 logements. Rappelons que ce programme vient réduire la précarité sociale et contribuer à la politique de l’habitat dans le milieu rural.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *