Habitat : Vers la prospection de mesures innovantes

Habitat : Vers la prospection de mesures innovantes

La tutelle et les promoteurs privés réitèrent leurs engagements

Depuis sa nomination au poste de ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nezha Bouchareb n’a cessé d’enchaîner les séances de travail avec l’ensemble de l’écosystème du secteur. Pas plus tard que vendredi dernier, la ministre s’est entretenue avec les promoteurs immobiliers. Une rencontre tant attendue par les professionnels dont les doléances sont restées en suspens depuis une année de leur présentation.

L’occasion étant de discuter des priorités du secteur et des actions urgentes à mener en vue de redynamiser le marché de l’habitat national. Mme Bouchareb a tenu, en cette occasion, à souligner l’importance de l’accès au logement dans l’amélioration des conditions de vie des ménages, et ce pour une meilleure cohésion sociale et un développement humain avéré. La ministre a, à cet effet, insisté sur le renforcement de la démarche participative et concertée dans la mise en place des politiques publiques en matière d’habitat, dans laquelle le gouvernement est engagé. Un appel qui a été favorablement accueilli par les professionnels qui misent pour leur part sur l’approche partenariale pour la mise en place d’un écosystème productif. «Nous croyons fortement que le secteur de l’habitat est un des leviers dans le nouveau modèle de développement économique. Nous devons travailler ensemble avec le ministère, main dans la main, pour aller de l’avant», peut-on relever de Kamil Taoufik, président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), en marge de cette séance de travail. Les représentants de la fédération ont confirmé , dans ce sens, l’importance de la contribution du secteur privé dans l’investissement et le développement du cadre de vie des ménages. Les deux parties se sont, à cet effet, engagées à prospecter les mesures innovantes pour propulser ce secteur et ce dans un esprit de co-construction. L’échange avec la tutelle a porté sur une panoplie de problématiques, notamment celles liées au renforcement de la qualité et de l’offre en logement ainsi que des moyens permettant de les surmonter.

Les professionnels ont lors de cette rencontre partagé leurs propositions pour la relance du secteur. Ceci a concerné, entre autres, le logement social post 2020, le financement aux acquéreurs ainsi que le logement dédié à la classe moyenne. Rappelons que le bureau actuel de la FNPI a soumis à la tutelle en 2018 un mémorandum visant à injecter une nouvelle dynamique dans le marché. La vision étalée a pour ambition de trouver une issue à la crise que vit le secteur.

Les recommandations listées s’articulent autour d’une approche diversifiée. Outre la professionnalisation du métier du promoteur immobilier, la feuille de route de la FNPI a pour objectif de mettre en place un équilibre entre promoteurs publics et privés.

Les professionnels proposent aussi des canevas pour le logement adapté à la classe moyenne, le logement social et le logement rural. Les professionnels ont par ailleurs émis des propositions relatives à la fiscalité du secteur, l’accompagnement financier et l’aménagement et mesures urbanistiques.

La FMCI à la rencontre de Nezha Bouchareb

Les représentants de la Fédération marocaine du conseil et de l’ingénierie (FMCI) se sont également entretenus avec Nezha Bouchareb. A l’ordre du jour, le partenariat entre le département ministériel et cette organisation professionnelle ainsi que les chantiers intentionnels et réglementaires initiés par la tutelle.

Intervenant dans ce sens, Nabil Benazzouz, président de la FMCI, a souligné que cette rencontre s’inscrit dans une continuité très positive, espérant que le nouveau pilotage du département ministériel aboutira à des résultats probants aussi bien pour la profession que pour l’économie nationale.

Du côté de la tutelle, la ministre a réitéré l’engagement de son département à appuyer l’organisation de la profession du conseil et de l’ingénierie, tout en insistant sur le rôle de la fédération dans l’accompagnement du ministère dans le processus de définition d’une nouvelle trajectoire permettant d’atteindre les objectifs stratégiques du secteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *