Hilali : «Un code éthique pour les IGT»

Hilali : «Un code éthique pour les IGT»

ALM : Quelle évaluation faites-vous actuellement de la situation des IGT au Maroc ?
Aziz Hilali : La formation des ingénieurs géomètres topographes (IGT) se faisait avant 1970 à l’étranger. A partir de cette année-là, la création de la filière Topographie à l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV) a formé 700 IGT (Bac + 6) en dispensant une formation d’ingénieur maîtrisant les nouvelles technologies dans les domaines du cadastre, de la géodésie, de la cartographie et des Systèmes d’information géographique (SIG). On constate davantage la création de cabinets d’ingénieurs-géomètres topographes et une tendance vers la prédominance de l’entreprise privée avec tout ce que cela comporte comme investissements, création d’emplois et capacité de subvenir aux besoins du développement du pays.L’ingénieur-géomètre topographe répond ainsi aux sollicitations des différents acteurs économiques.

On a souvent évoqué le vide législatif comme frein à l’exercice de ce métier dans des conditions optimales. Qu’en est-il exactement ?
Le vide législatif a été partiellement comblé par la loi 30-93 instituant l’Ordre national des Ingénieurs-Géomètres Topographes    (ONIGT) et organisant la profession d’ingénieur-géomètre topographe. Toutefois, nous souhaitons disposer d’un décret relatif à la déontologie et d’un texte régissant les marchés des prestations topographiques.
Nous constatons avec regret que des prestations relevant des attributions exclusives de l’ingénieur-géomètre topographe sont incluses dans des marchés d’études confiés illégalement à des entreprises non habilitées. Etat de fait auquel il faut évidemment mettre fin. C’est dans l’intérêt et des professionnels et du pays.
 
Il est question, ces derniers temps, d’une campagne de la Conservation foncière en milieu rural notamment. Quel pourrait être l’apport des IGT dans ce sens ?
Parmi les principaux attributs de l’ingénieur- géomètre topographe définis par l’article 1 de la loi 30-93, figure la maîtrise de la gestion et de la sécurisation du foncier. Parler de la Conservation foncière, c’est évoquer aussi le rôle capital de l’ingénieur géomètre topographe dans la délimitation et la détermination physique précise de la consistance et de la superficie des biens fonciers et des servitudes qui les grèvent.
Par ailleurs, il convient de rappeler le rôle prépondérant de l’ingénieur-géomètre topographe dans les lotissements, les morcellements, les groupes d’habitations et les copropriétés.

Ce congrès a vu la naissance de la Fédération francophone des IGT. Quelle est la vocation d’une telle organisation ?
C’est une fédération qui regroupe actuellement une trentaine de pays membres de l’Agence de la francophonie. Elle a pour vocation de créer un espace d’échanges professionnels visant à perfectionner les compétences, échanger les expériences dans différents domaines de compétences et tisser des liens d’amitié et de coopération basés sur le partage de langue française.

En tant que partie concernée, quel regard portez-vous sur les grands chantiers immobiliers en cours au Maroc ?
Nous constatons que de grands efforts ont été déployés par les pouvoirs publics en vue de combler le déficit dépassant actuellement plus d’un million de logements. La défiscalisation du logement social a entraîné une grande dynamique de la construction et l’émergence de grands groupes privés. A cela s’ajoute la mobilisation du foncier public surtout à l’occasion de la création des villes nouvelles.
Néanmoins, il faut rester vigilant en ce qui concerne les normes de qualité de construction et des besoins en équipements publics en évitant une segmentation abusive de la société par la nature du logement qui pourrait entraîner des conséquences néfastes pour notre pays. L’exemple de la catastrophe de la ville d’Al Hoceïma et des tout derniers événements vécus par les villes françaises est à méditer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *