Humidité de construction : Les architectes du Nord veulent déterminer les responsabilités

Humidité de construction : Les architectes du Nord veulent déterminer les responsabilités

La profession souvent pointée du doigt dans les effondrements de bâtiments

Identifier des problèmes d’infiltration-humidité dans les bâtiments et les solutions à y apporter. Tels sont, parmi d’autres, les objectifs d’une conférence organisée dernièrement en présence des professionnels et des experts à Tanger. Initiée par le conseil régional de l’Ordre des architectes de la préfecture Tanger-Asilah et des provinces de Fahs-Anjra, Larache et Chefchaouen, cette manifestation fait partie, selon les organisateurs, d’une série de rencontres autour des thèmes d’actualité et en rapport avec l’évolution de la profession ainsi que des formations au profit des architectes de la région. «C’est aussi une occasion pour informer les architectes sur toutes les nouveautés techniques et essentielles pour exercer à bon escient leurs fonctions», a indiqué Abdelhak Brahimi, président du conseil régional de l’Ordre des architectes du Nord.

Les professionnels doivent, selon l’intervenant, s’intéresser davantage au développement de leurs compétences pour qu’ils puissent être au cœur des défis du secteur. M. Brahimi a ajouté qu’avec la recrudescence du phénomène d’effondrement des bâtiments et les dangers qui planent autour des chantiers de construction, l’architecte est devenu le point de mire, et se trouve parfois même sur le banc des accusés. «Ce qui a imposé dernièrement, l’ouverture du débat avec les différents intervenants dans le champ de la construction en vue de déterminer les responsabilités entre les différents acteurs du secteur», a-t-il dit, appelant dans ce même contexte les professionnels à s’informer et découvrir des expériences internationales à travers «l’organisation des visites de terrain chaque année et au profit d’une trentaine d’architectes dans un pays leader dans ce domaine».   

Les participants à cette rencontre ont convenu de la nécessité de coordonner avec les différents intervenants pour faire face au phénomène de l’humidité de construction. Ainsi, Anas Benhima, directeur prescription et partenariat chez Colorado, a souligné l’importance de ce genre de rencontres, permettant de communiquer de près avec les architectes du Nord. L’intervenant a cité certaines causes de l’humidité, dont le mauvais choix des peintures. Celui-ci est, a poursuivi M. Benhima, à l’origine de la détérioration de la plupart des façades des immeubles. Il a fait part, d’un autre côté, des nouveautés dans la peinture anti-humide et celles bien adaptées au climat de chaque région. Créé en février 2015, le conseil régional de l’Ordre des architectes du Nord compte déjà à son actif une série d’activités autour des thèmes d’actualité en rapport avec l’évolution de la profession ainsi que des formations au profit des architectes de la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *