Il faut créer des incitations réelles au moyen standing

Il faut créer des incitations réelles au moyen standing

Entretien avec Halima Khayatey Houssaini, directrice générale adjointe du Groupe KLK Khayatey Living

La lourdeur des procédures administratives impacte négativement notre secteur et engendre parfois des retards inattendus et inexpliqués.

ALM : Comment se présente l’activité de KLK durant les premiers mois de 2018 ?

Halima Khayatey Houssaini : L’activité est calme et c’est général au secteur. En effet, depuis le début de cette année nous observons un attentisme et un ralentissement des transactions immobilières. La promotion immobilière est en souffrance depuis ces trois dernières années, chaque année étant pire que la précédente. Pourtant, il continue à y avoir beaucoup d’offre sur le marché.

Le gouvernement travaille sur un plan de relance du secteur. Quelles sont les principales priorités selon vous en tant que professionnelle ?

La première est de définir clairement le statut du promoteur en professionnalisant le secteur. En effet, une grosse perte de confiance s’est installée, il faut maintenant l’enlever en distinguant les bons promoteurs et ceux qui agissent de manière professionnelle. La lourdeur des procédures administratives impacte négativement notre secteur et engendre parfois des retards inattendus et inexpliqués. Il faudrait prendre des mesures pour alléger les procédures d’obtention du permis de construire et du permis d’habiter.  La Taxe sur les terrains non bâtis  (TNB) représente un des handicaps majeurs du secteur. En effet, nous sommes le seul secteur à être taxé sur notre matière première. Ces coûts s’élèvent très vite et nous pénalisent fortement. Il faut également créer des incitations réelles au logement moyen standing.

Il existe un gros gap entre les logements sociaux et les logements en haut standing. Entre ces deux segments il n’y a pas vraiment d’incitation qui encourage les acquéreurs et les promoteurs, pourtant le besoin est réel. De même, il nous faudrait des indicateurs réels et combinés entre la banque centrale, la conservation foncière et le ministère de l’habitat sur les besoins réels et les capacités financières par zone et par type de logement (moyen standing, social, etc. ) ainsi que des données réelles sur la production en cours. Cela nous permettra de mieux voir vers où l’on va.

Comment faites-vous pour vous démarquer sur un marché de l’immobilier de plus en plus compétitif ?

Pour nous, le concept derrière le projet est ce qui fait la différence, nous essayons du mieux qu’on peut arriver toujours avec de nouvelles idées et de nouveaux produits. Ensuite, nous accompagnons notre client à chaque étape de son acquisition et sommes très flexibles et accessibles. Finalement, même après la livraison, nous restons à l’écoute de nos clients et veillons à ce que les premières années dans leur nouvelle demeure se passent au mieux.

Est-ce que vous avez une offre adaptée aux MRE ?

Oui, nous comptons parmi nos clients beaucoup de MRE. Nous avons de bons produits avec de bons emplacements et à petit prix qui correspondent beaucoup aux besoins de ces derniers.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *