Imensar répond à ses détracteurs

Imensar répond à ses détracteurs

L’Agence urbaine de Casablanca fait le bilan de l’année 2004. Projets examinés, autorisés, leur coût, et leurs retombées sur le tissu économique de la métropole. L’agence, dirigée par Fouzia Imensar, a ainsi donné son aval à 4843 projets, soit près de 67% de la totalité de ceux qu’elle a examinés.
Ces projets qui ont obtenu l’avis favorable portent sur la réalisation des lotissements d’habitat sur une superficie de 199 ha et d’activités industrielles sur 33 ha. Ils portent aussi sur la construction de 26.379 logements, 164 unités à caractère industriel et 138 ouvrages d’équipement. Des projets d’un coût global de 11,9 milliards de dirhams et qui porteraient sur la création de 43.213 postes d’emploi journaliers. Pour la première fois depuis sa nomination donc, Fouzia Imensar, rend public le bilan de l’agence qu’elle dirige pour faire taire les critiques de plus en plus nombreuses à l’égard de sa gestion, celle des architectes notamment, qui font état d’un blocage concernant les nouveaux projets.
Pour revenir au bilan, 16.090 des logements prévus par ces projets seront érigés en zone d’habitat économique, 6.946 en zone d’immeubles de moyen et haut standing, 3.232 en zone de villas et 111 en zone rurale ajoutant que 90% de la totalité des logements découlent de projets initiés par le secteur privé. Une grande place a été réservée à la lutte contre l’habitat insalubre. En effet, de douze projets entrant dans le cadre du programme national des 200.000 logements sociaux ont ainsi reçu l’aval de l’agence urbaine totalisant 10.484 logements.
Pour ce qui est des projets industriels, l’agence fait état d’une superficie de 33 hectares, soit 185 lots dont près des deux tiers sont initiés par le privé. 28 % sont situés sur le territoire de la préfecture de Mohammédia, 27 % à Nouaceur, 18 % sur celui de la préfecture d’arrondissements de Sidi Bernoussi, 12 % dans la préfecture d’arrondissements d’Aïn Sebâa Hay Mohammadi, 7% à Ain Chock, 5% à la préfecture d’arrondissements de Hay Hassani, 1 % sur chacun des territoires de la province de Médiouna, la préfecture d’arrondissements de Moulay Rachid, et la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa.
En activité touristique, l’agence a validé deux projets de résidences touristiques et trois nouveaux hôtels, couvrant une superficie de plancher de 9.505 m2. Par ailleurs, 3.019 projets de commerces ou comportant des magasins, totalisant une superficie de plancher de 237.065 m2 et 289 unités de bureaux d’une superficie totale de plancher de 63.151 m2, ont également été autorisés.
Enfin, 138 projets de construction d’équipements socio-collectifs, occupant une surface de 222.070 m2 ont reçu le feu vert de l’agence. Ces projets sont répartis entre l’enseignement (47), la santé (11), le sport (15), l’administration (20) et 45 autres équipements (mosquée, four, hammam, centre commercial…), alors que 50 cafés, restaurants, boulangeries-pâtisseries, sont prévus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *