Immobilier : 800 MDH pour le nouveau pôle urbain Abwab Guelmim

Immobilier : 800 MDH pour le nouveau pôle urbain Abwab Guelmim

Le coup d’envoi d’un mégaprojet immobilier baptisé  Abwab Guelmim a été donné à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône en présence de Mohamed Najem Abhai, wali de la région Guelmim-Oued Noun.

Situé dans la commune d’Asrir ( 7 km au nord de la ville de Guelmim ), ce projet  promet une renaissance urbanistique dans la région grâce à ses caractéristiques et ses objectifs ambitieux en matière de logement respectueux de l’environnement, offrant ainsi une expérience de vie unique aux habitants.

D’un montant de plus de 800 MDH, Abwab Guelmim concerne la création d’une zone urbaine moderne sur une superficie de 87 ha, répondant ainsi aux besoins en infrastructures, équipements de base et services publics dans les domaines de l’éducation, la santé, le sport, les loisirs, outre les services de proximité et les espaces verts.

L’élaboration du plan de ce nouveau pôle urbain a pris en considération l’insertion harmonieuse du projet dans son environnement naturel, ce qui permettra aux habitants de profiter des paysages qui l’entourent.

Le projet devrait également donner une nouvelle impulsion économique à la ville et développer son tissu urbain durant les prochaines années, ainsi qu’encourager les activités inhérentes à la création de nouvelles zones urbaines.

La mise en place de ce projet permettra, en outre, de renforcer l’attractivité de la province de Guelmim ainsi que de consolider les infrastructures de la région de Guelmim-Oued Noun. La commission régionale d’investissement de Guelmim-Oued Noun avait approuvé, il y a quelques mois, cet important projet qui prévoit la création de plus de 1.300 postes de travail. En effet, l’essor urbanistique de la ville de Guelmim s’inscrit dans le cadre d’une réorganisation structurelle émanant d’une vision d’intégration, pouvant soutenir et représenter un modèle de développement des provinces du Sud. L’évolution rapide qu’a connue la région est due principalement à la forte croissance urbaine et aux flux migratoires vers la ville de Guelmim, chef-lieu de la région, qui a connu un taux d’accroissement entre 2004 et 2014 de 1,2%, ce qui a stimulé un besoin urgent et pressant en matière d’habitat et de logement. Des références urbanistiques et architecturales ont été élaborées, par les différents partenaires afin de déceler les besoins en matière d’aménagement et rénovation urbaine.

Pour rappel, depuis le lancement par l’Etat des projets structurés de logement et de relogement dans la région du Sahara à partir des années 80, les nouvelles habitations ont adopté des formes architecturales modernes mêlant harmonie et fonctionnalité.

Avec le programme « Villes sans bidonvilles » de résorption de l’habitat insalubre et sous équipé initié par S.M le Roi Mohammed VI, ainsi que la politique d’encouragement du secteur privé, plusieurs projets d’habitats en faveur des couches sociales à faible ou moyen revenu sont en cours de réalisation dans la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *