Irocco : Un bois qui résiste

Irocco : Un bois qui résiste

De nos jours, les bois d’importation tiennent une grande place dans le secteur du mobilier, la menuiserie et l’architecture d’intérieur. Après avoir pendant longtemps utilisé les bois locaux comme le cèdre dans l’artisanat, les entreprises se tournent de plus en plus vers les bois d’importation. Et pour cause, le cèdre se fait de nos jours de plus en plus rare et s’avère plus cher que les bois importés. «Le cèdre n’existe plus en grande quantité comme ce fut le cas, il y a de là quelques années ce qui fait qu’il est plus cher que les autres types de bois», déclare Jamil Bennani, créateur de meubles design en bois.
Les menuisiers se tournent aujourd’hui vers d’autres bois venus d’ailleurs. Du coup, le marché marocain est envahi de toutes sortes de bois venus de pays subsahariens comme le Niger ou encore le Gabon.
Parmi ces types de bois, figure l’Irocco. Ce nom désigne un bois d’importation venu du Gabon, et qu’on retrouve de plus en plus dans les appartements à hauts standings ou encore dans les intérieurs de maisons et des cafés les plus branchés. L’Irocco a pour principale caractéristique de résister aux aléas du temps. Il est de ce fait très utilisé également à l’extérieur des surfaces de maisons ou pour des meubles. Il a un aspect jaunâtre et quand il est exposé à la lumière il devient plus foncé, sa couleur se rapproche même du marron. En outre parmi les avantages de l’Irocco, ce bois donne un aspect très luxueux tout en étant sobre. Il s’adapte à tous types d’intérieurs, il peut être même utilisé dans le plancher des maisons et offre une allure très design qui s’allie avec la modernité. Il est pour ce fait très à la mode et est de plus en plus prisé par les entreprises et les propriétaires de maison.
Cependant, l’Irocco possède également des inconvénients, c’est un bois assez coûteux, séché, il est estimé à 15.000 DH le m3 . Il est aussi, difficile à travailler vu son épaisseur. Mais les spécialistes du bois affirment tout de même qu’avec des machines traditionnelles, c’est possible de le travailler et de le transformer en produit fini.
Parmi les autres inconvénients de ce bois, les spécialistes disent de lui qu’il est toxique.
«Personnellement, j’évite d’utiliser l’Irocco dans mon atelier car il dégage une poussière toxique et je suis même devenu allergique», ajoute Jamil Bennani.
Il faudrait donc l’utiliser avec précaution, de préférable avec les ustensiles adéquats. Masque et gants sont nécéssaires au menuisier pour travailler tranquillement ce bois sans qu’il en subisse les conséquences. En somme, les passionnés des intérieurs en bois couleur chocolaté, retiendront que l’Irocco nous vient du Gabon, et qu’il est très résistant. Cela fait partie des principaux avantages de l’Irocco.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *