«La céramique se fissure»

«La céramique se fissure»

ALM : Union Cérame est le sponsor officiel de la 10ème Edition du SIB 2004. Qu’est-ce qui motive cette fidélité à ce rendez-vous ?
Faouzi Hjiaj : Nous avons toujours tenu à faire partie de cette merveilleuse aventure qu’est le Salon international du bâtiment et des travaux publics. Nous sommes des professionnels du bâtiment. Nous ne pouvons donc rater l’occasion de ce nouveau rendez-vous même si cette nouvelle édition se passe sur fond de crise avec un marché morose. Il n’est un secret pour personne que le bâtiment est l’avenir du Maroc. Quand le bâtiment va, tout va en économie. Dans le secteur de la céramique, Union Cérame est l’un des leaders. Sa participation au plus grand rendez-vous du bâtiment et des travaux public est donc une chose tout à fait normal. En outre, le SIB 2004 offre, pour tous les professionnels du secteur, des opportunités d’affaires inégales et nous espérons que cette édition va permettre une relance d’un marché très morose. Le Salon international du bâtiment et des travaux publics verra la participation de près de 200 entreprises nationales et internationales. Toutes seront présentes à Casablanca pour faire découvrir au public et aux professionnels leurs nouveautés. Mais ce n’est pas tout. Ce qui les intéresse le plus est de nouer des partenariats ainsi que signer des contrats avec d’autres entreprises, qu’elles soient nationales ou internationales. En sponsorisant le SIB 2004, Union Cérame se positionne en tant qu’entreprise entreprenante qui veut tirer le secteur vers le haut. En sponsorisant cet événement comme à notre accoutumée, nous visons également à accompagner le développement que connaît le secteur du bâtiment dans notre pays, qui se trouve face à de nombreux défis, notamment celui de l‘éradication de l’habitat insalubre.
Quelles sont les nouveautés qu’Union Cérame compte dévoiler lors du SIB 2004?
Les carreaux grand format seront à l’honneur dans le stand d’Union Cérame. Il s’agit notamment d’une gamme de 41cmx41cm pour le sol et de 45cm/31,5cm et d’autres nouveautés pour les murs.
L’industrie de la céramique est touchée de plein fouet par les importations massives (dumping) et l’augmentation des coûts de l’énergie. De quelle manière comptez-vous faire face à cette situation?
Il est clair que notre industrie se trouve au premier front. Elle compte parmi les secteurs économiques nationaux qui verront leurs activités baisser après l’entrée en vigueur de nombreux accords de libre-échange (l’Union Européenne, GAT et l’Accord d’Agadir). Je tiens à préciser, en tant que secrétaire général de l’Association des professionnels de l’industrie de la céramique (APIC) que nous n’allons pas baisser nos bras. Nous sommes victimes d’une concurrence déloyale de la part d’entreprises venues d’ailleurs et qui bénéficient d’un coût d’énergie très faible et de matières premières à leur portée. Une situation que nous vivons au quotidien et dont nous avons fait part aux responsables concernés.
Qu’avez-vous demandé au gouvernement?
Ce que nous demandons au gouvernement est de prendre les mesures nécessaires d’une part pour diminuer le déferlement des produits étrangers sur le marché national en renforçant les contrôles au niveau de la douane, et d’autre part, en adoptant des solutions urgentes pour réduire le coût de l’énergie qui est très handicapant pour notre compétitivité. A ce sujet, nous demandons la possibilité d’utiliser le gaz naturel qui nettement plus accessible que le propane ou le butane dont nous faisons usage actuellement.
Quelles sont les attentes des professionnels du secteur ?
Vous savez, la céramique est un secteur qui emploie directement plus de 5000 personnes. Si des mesures concrètes ne sont pas prises le plus tôt possible, notamment par le Gouvernement, nombreux sont ceux qui n’auront plus de quoi faire vivre leurs familles. Nous nous sommes réunis avec le Premier ministre et nous lui avons expliqué la gravité de la situation et nous espérons que des solutions rapides et efficaces vont voir le jour.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *