La vallée du Bouregreg s’embellit

La vallée du Bouregreg s’embellit

Réhabiliter la vallée du Bouregreg et en faire un pôle d’attraction économique et touristique, c’est l’objectif du projet d’aménagement de cette vallée dont l’histoire se mêle avec celle de la capitale du Royaume. Un gigantesque projet qui a été confié à la société Sabr Aménagement, filiale de la CDG, qui veillera sur la mise en place d’un plan global d’aménagement de ce site. Echelonnée sur 10 années, la réalisation du projet nécessitera la somme de 10 milliards de dirhams. Pour ce qui est des études, elles ont commencé en octobre 2001.
Confiées essentiellement à des groupes de travail et des cabinets d’études nationaux, une dizaine d’études sectorielles ont été menées et ont touché à toutes les facettes du projet : assainissement liquide et solide, protection de l’embouchure et des berges, environnement, sols, transports, foncier, montage financier et institutionnel, potentialités de marché et de la demande… D’autres études plus pointues ont suivi touchant essentiellement à l’aménagement global, l’architecture du projet, ainsi que les instruments financiers et les structures qu’il faudrait mettre en oeuvre pour la bonne marche du projet. Ces études ont fait état de plusieurs conclusions. La première se rapporte à la richesse naturelle et historique de la vallée, liée intimement à celle du fleuve Bouregreg qui fût vecteur de civilisations depuis les temps les plus reculés. La seconde met, par contre, en exergue la situation critique de ce site, essentiellement sur le plan écologique et environnemental. La nécessité de réaménager ce site s’imposait afin de mettre les deux villes, Rabat et Salé, mais essentiellement la capitale du Royaume au rang qu’elle doit occuper parmi les plus grandes villes du bassin méditerranéen et du Maghreb. Faire revivre économiquement la région, à travers la création de richesses, venait également en tête des priorités des autorités de l’agglomération.
Des priorités contenues dans le cadre du plan d’aménagement global de la vallée de Bouregreg, qui représente l’un des plus importants projets de la région et qui prend en compte l’accroissement de Rabat-Salé, à raison de 55.000 habitants, 20.000 emplois et 20.000 logements à construire par an. Dans moins d’une dizaine d’années donc, cette zone de plus de 500 ha, devrait, en effet, comprendre des espaces dédiés au tourisme (hôtels, activités de plaisance), à l’habitation, l’éducation et le développement économique, et cela dans le plus grand respect de ce lieu aux atouts écologiques exceptionnels. Un énorme projet de restructuration des transports des deux villes est également prévu, avec la mise en place d’un tramway ainsi qu’une multitude d’infrastructures routières pour faciliter le trafic des 650.000 personnes et des 150.000 véhicules qui transitent chaque jour entre les deux rives de la vallée du Bouregreg.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *