Laâyoune fait face à ses bidonvilles

L’opération de lutte contre l’habitat insalubre dans la province de Laâyoune a été, vendredi soir, au centre d’une réunion tenue au siège de la wilaya. Cette rencontre, qui a eu lieu en présence du wali de la région, des présidents du conseil régional et de l’assemblée provinciale, du premier vice-président du conseil municipal et de responsables des services concernés, a été marquée par la présentation d’un résumé de la circulaire du ministre de l’habitat visant l’accélération du rythme des opérations d’éradication de l’habitat insalubre, et ce en vue de promouvoir des cités sans bidonvilles, à travers notamment la réalisation d’équipements de base et la création de nouvelles zones d’urbanisme, dans les périmètres urbains ou dans les centres ruraux.
Les intervenants ont passé en revue la situation de l’habitat insalubre dans la ville de Laâyoune, outre les mesures visant à faire face au manque enregistré en matière de logements, notamment pour les personnes à revenu limité. S’exprimant à cette occasion, le wali de la région de Laâyoune- Boujdour- Sakia Al Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Mohammed Rherrabi, a mis l’accent sur l’importance d’un recensement précis, afin de maîtriser les données relatives à l’habitat insalubre, appelant à la conjugaison des efforts des intervenants et des services concernés. A l’horizon 2008, a-t-il indiqué, il sera procédé à l’éradication définitive de l’habitat insalubre et des bidonvilles, l’objectif étant de promouvoir un tissu d’habitat convenable à Laâyoune.
Après avoir rappelé l’octroi d’environ 1.500 logements au cours de l’année dernière, M. Rherrabi a souligné que les 3.050 logements, dont la réalisation est prévue en 2005 dans les chantiers d’habitat, sont destinés, en particulier à accueillir les habitants du campement Al Wahda et les familles démunies, outre l’équipement de centaines de lots de terrain. Une telle opération, a-t-il relevé, nécessite une mobilisation totale, et ce afin de pouvoir mettre ces projets à la disposition des populations de la région, selon des critères sociaux définis, et qui tiennent compte des zones d’habitat insalubre. Il a été également procédé à la présentation des unités d’habitat réalisées et celles en cours de réalisation à Laâyoune. Ce projet concerne la réalisation de quelque 8.118 unités de logement, pour une enveloppe budgétaire d’un montant de 642,6 millions de DH, réparti selon les programmes d’habitat Al Aâwda, Al Wahda et Al Wifaq.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *