Le dispositif du logement dédié à la classe moyenne fin prêt

Le dispositif du logement dédié  à la classe moyenne fin prêt

L’annonce a été faite en marge du SMAP Paris

L’escale parisienne est un rendez-vous phare aussi bien pour les professionnels que des visiteurs qui affluent  le temps d’un week-end à Paris pour prospecter l’achat d’un bien immobilier au bercail. Le choix des visiteurs tend plus vers les résidences secondaires.

Réadaptation et réorientation de l’offre immobilière. Ce sont là les principales urgences sur lesquelles se penche la tutelle. L’accent est essentiellement mis sur le monde rural et la classe moyenne. Ces nouvelles cibles manquent jusque-là d’un produit immobilier qui répond à leur attente. Pour combler ce besoin, la tutelle en concertation avec les professionnels et Al Omrane, met les dernières touches au dispositif consacré à la classe moyenne.

L’annonce a été faite par Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville en marge du SMAP qui s’est déroulé du 14 au 16 juin à Paris. La nouvelle approche adoptée par la tutelle vise en effet à capitaliser les acquis des premières actions engagées et à mettre sur le marché de nouvelles offres abordables qui répondent à toutes les attentes. «Nous encourageons l’ensemble des acteurs à faire preuve de créativité et d’innovation pour proposer un produit qui correspond au besoin de ces cibles. Il est de notre ressort de trouver les formes d’accompagnement en termes de foncier et de facilité urbanistique pour que ces projets en direction de la classe moyenne et milieu rural soient profitables et correspondent au besoin de la population», souligne le ministre.

Ces orientations s’inscrivent dans un contexte marqué par une tendance forte à l’urbanisation  ainsi qu’une reprise du marché. Après le boom enregistré en 2012 et l’essoufflement qui a suivi, le secteur de l’immobilier marocain reprend.

Une inversion de tendance est observée au premier trimestre de l’année en cours. Ceci s’illustre par une augmentation des ventes de ciment de 8% ainsi que par une forte progression des mises en chantier et une accélération des produits immobiliers.

Autant d’indicateurs qui donnent  de l’optimisme aux opérateurs. Cette dynamique fait renaître l’espoir chez les  promoteurs. Les échanges que nous avons eus avec les participants du SMAP confirment la reprise du secteur.  Ce qui les encourage à renforcer leurs offres. Tous les segments du secteur ont été représentés à cette manifestation qui marque cette année la première étape du SMAP Road Show 2019. L’escale parisienne est un rendez-vous phare aussi bien pour les professionnels que des visiteurs qui affluent  le temps d’un week-end à Paris pour prospecter l’achat d’un bien immobilier au bercail. Le choix des visiteurs tend plus vers les résidences secondaires.

Le balnéaire est le premier segment demandé. D’autres choisissent d’investir dans le locatif meublé. Se référant aux organisateurs, le SMAP est une promotion intelligente du secteur. Tous les acteurs sont représentés allant des promoteurs aux banques, jusqu’aux notaires. Tout le process de la transaction immobilière est amorcé au SMAP encourageant ainsi les futurs acquéreurs à  réserver  le bien de leur choix.

Le SMAP Immo Paris est arrivé cette année à sa 16ème édition, laquelle a connu la participation de près de 70 exposants représentant 58 villes marocaines.  La manifestation a mis à l’honneur cette année Rabat-Salé-Kénitra. Une région qui arrive deuxième en termes d’affluence au Salon après Casablanca.

A travers cet hommage régional, le SMAP contribue à la promotion du  potentiel économique des régions marocaines en mettant en exergue leurs atouts touristiques. L’occasion étant également de nouer des contacts professionnels entre les représentants des forces vives de la région et des opérateurs de la diaspora ou étrangers. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *