Le gouvernement s’intéresse à l’habitat rural

Il n’y a pas que l’habitat urbain qui figure parmi les priorités du gouvernement. L’habitat rural l’est également. Intervenant mardi devant les membres de la commission de l’intérieur, de la décentralisation et des infrastructures à la Chambre des représentants, Taoufiq Hjira a expliqué que le gouvernement a adopté une nouvelle approche à ce sujet, une approche visant à rapprocher les structures de services sociaux des citoyens et à aménager des terrains pour permettre aux populations rurales d’acquérir des lots aménagés selon des normes respectant les spécificités de chaque région. « Des services d’ingénierie seront offerts gratuitement aux citoyens ruraux qui prennent en compte les besoins de chaque ménage et auxquels prennent part des ingénieurs des secteurs public et privé », a dit le ministre, relevant que le développement du monde rural requiert une approche globale regroupant les différents secteurs.
Selon M. Hjira, le projet de loi 04-04 relatif à l’habitat et l’urbanisme conforte le rôle des agences urbaines, qui dépasseront leur mission de consultation et assisteront les citoyens et les collectivités locales dans la prise de décisions et l’investissement dans le secteur immobilier. Une fois ce projet adopté, les agences urbaines se transformeront en « Agence d’urbanisme » qui s’intéresseront aussi bien au monde urbain qu’au monde rural et couvreront l’ensemble du territoire national avec 21 unités, a-t-il ajouté. Ce projet de loi, adopté le 16 avril dernier par le Conseil des ministres, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement pour mettre un terme aux lacunes dont souffre le paysage urbanistique marocain et appuie l’arsenal juridique visant la lutte contre l’habitat insalubre et les constructions ne respectant pas les normes parasismiques.
Cet amendement apporte également plusieurs innovations augurant d’une percée qualitative dans le traitement des dossiers urgents relatifs à l’orientation et à la gestion du secteur. Il porte notamment sur l’élargissement du domaine d’application de la loi sur l’urbanisme à l’ensemble du territoire national, l’encouragement de la professionnalisation du secteur, l’élargissement du domaine d’intervention de l’architecte ainsi que sur l’intérêt accru qui doit être accordé à l’aménagement urbanistique en milieu rural.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *