Le Groupe Addoha renforce ses fondamentaux financiers

Le Groupe Addoha renforce ses fondamentaux financiers

Les réalisations trimestrielles sont conformes aux objectifs du PGC

à fin mars 2017, le Groupe parvient à concrétiser la prévente de 3.150 unités (contre 2.700 unités au premier trimestre 2016), dont 1.643 unités de produits finis

Après avoir analysé les réalisations opérationnelles et financières de l’exercice 2016, le comité stratégique du Groupe a indiqué que celles-ci sont globalement conformes aux objectifs du Plan Génération Cash et ont permis au Groupe de renforcer ses fondamentaux financiers. Ceci lui permet d’afficher le meilleur ratio d’endettement du secteur. Ainsi, fort de ses fondamentaux solides et de sa valeur intrinsèque, le Groupe s’inscrit grâce à ses propres moyens dans l’amélioration continue de ses indicateurs bilantiels et de rentabilité. En effet, à fin mars 2017, le Groupe parvient à concrétiser la prévente de 3.150 unités (contre 2.700 unités au premier trimestre 2016), dont 1.643 unités de produits finis (vs. 1.406 unités au T1 2016), soit 52% du total, relèvent les analystes de BMCE Capital Bourse. Au niveau opérationnel, les investissements en travaux totalisent près de 1,02 milliard de dirhams (MMDH), contre 886 millions de dirhams (MDH) au T1 2016, pour un budget annuel de 4,46 MMDH correspondant à une production de 14.000 unités (vs. 13.000 unités au T1 2016).

Il est à noter qu’avec un désendettement de 3,50 MMDH depuis le début du plan, la dette nette du promoteur immobilier coté à la Bourse de Casablanca se trouve réduite à 5,81 MMDH, contre 9,31 MMDH à fin 2014. Par conséquent, le taux d’endettement estimé (dette nette/dette nette + capitaux propres) se fixe à 32%, versus 45% au 31/12/2014. Par ailleurs, les décaissements liés à l’acquisition du foncier s’établissent à 43 MDH (principalement sur l’axe Casablanca-Rabat, contre 48 MDH au T1 2016), pour un budget annuel fixé par le PGC à 300 MDH, ajoute la même source. Cette limitation de budget est en adéquation avec les orientations du plan qui vise à maîtriser la croissance et prioriser la transformation des actifs en cash, a-t-elle souligné, notant que le cash collecté (sur les préventes et les créances clients) par le Groupe ressort à 1,81 MMDH (vs. 2,06 MMDH au T1 2016), soit 96% de l’objectif PGC à date. Pour sa part, le désendettement global du Groupe (y compris l’emprunt obligataire d’Immolog, les CMT, les CPI et les dettes à court terme s’établit à 360 MDH au T1 2017 (contre 465 MDH au T1 2016), soit 103% des objectifs à date du PGC.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *