Le marbre marocain scintille en Italie

Le marbre marocain scintille en Italie

Et de deux pour les marbriers marocains. Pour la seconde fois consécutive, le Maroc est représenté à la 26ème édition du Salon international du marbre « Carrara 2005 » en Italie. Une dizaine de groupes de producteurs et d’exportateurs tiendront un stand lors de cette édition. Un événement qui  se déroulera comme à l’accoutumée à Maria Di Carrara en Italie. Parmi ces producteurs et exportateurs il y a les entreprises Serhane, Inabra, Granimarbre, marbre d’Agadir, Mar-mar, ou encore marbrerie d’Azrou, pour ne citer que celles-là. Organisée par le centre marocain de promotion des exportations (CMPE) en partenariat avec l’association des marbriers du Maroc, cette participation marocaine sera cette année plus importante.
« Le pavillon du Maroc d’une superficie de 300 m2, sera aménagé pour l’exposition d’une gamme très variée de carreaux de blocs de marbre représentant le potentiel productif marocain » indique un communiqué du CMPE. Ce potentiel, dont parlent les organisateurs est en effet très riche. Le Maroc semble disposer d’un large éventail de variétés de marbre. Des types comme le travertin, l’onyx, le marbre fossilisé, le calcaire sepentinisé vert, rose et noir, marbre blanc laiteux sont disponibles en masse au Maroc. Ce fait est d’autant plus vérifié et justifié par l’augmentation des exportations en marbre. Toujours selon les organisateurs, « les investissements sont passées de 10 carrières en 1980 à 72 en 2003 avec 40 couleurs sur le marché ». Ce secteur du marbre est donc en train de prendre son envol au Maroc.
Les spécialistes du marbre au Maroc estiment que le chiffre d’affaires sectoriel est estimé à 500 millions de DH/an pour plus de 500 unités de production qui génèrent plus de 5000 emplois directs. Côté exportations, celles-ci ont connu de leur part une nette augmentation ces dernières années. « Les exportations en marbre, travertin et pierre de construction ont atteint plus de 82 millions de dirhams en 2004 contre 67 millions en 2003 », précise le communiqué du CMPE. Face à cette croissance de production et d’exportation du marbre marocain, les marbriers marocains veulent promouvoir davantage leurs produits pour garder ce rythme de croisière.
La participation marocaine au Salon « Carrara 2005 » reflète bel et bien cette volonté. Outre cela, l’enjeu est de plus en plus de taille. Il s’agirait de consolider le positionnement des marbriers marocains sur le marché italien et aussi et surtout dépasser la sous-traitance  des importateurs italiens. Ces derniers iraient même, selon le CMPE, à cacher l’origine des tranches de marbre marocains pour le vendre sous un label italien. La présence marocaine au Salon Carrara s’impose de plus en plus.
Une façon de faire d’une pierre deux coups. Les exportateurs et producteurs marocains pourront, de ce fait, promouvoir leur produit et le contrôler.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *