Le marché de l’immobilier connaît une importante dynamique à Béni Mellal-Khénifra

Le marché de l’immobilier connaît une importante dynamique à Béni Mellal-Khénifra

Entretien avec Brahim Moujahid, président du Conseil de la région Béni Mellal-Khénifra

Tenant compte des opportunités économiques prometteuses de notre territoire ainsi que des dispositifs d’investissements élaborés par le Conseil dans le cadre de la régionalisation avancée, nous travaillons sur un programme de développement régional intégré.

ALM : La région de Béni Mellal-Khénifra est à l’honneur cette année au SMAP Milan. Quelle offre proposeriez-vous en cette occasion ?

Brahim Moujahid : Notre présence en tant qu’invité d’honneur au SMAP Expo Milan permet de rapprocher les Marocains d’Italie et d’Europe de l’offre immobilière existante dans les différentes provinces ainsi que des incitations définies par le Conseil de la Région pour promouvoir l’investissement dans ce périmètre. N’oublions pas que l’Italie connaît une forte présence de Marocains issus de notre région, l’occasion sera idoine pour eux de découvrir la dynamique de Béni Mellal-Khénifra. Tenant compte des opportunités économiques prometteuses de notre territoire ainsi que des dispositifs d’investissements élaborés par le Conseil dans le cadre de la nouvelle vision de la régionalisation avancée, nous travaillons sur un programme de développement régional intégré. Ce dispositif est articulé autour de 13 axes stratégiques qui couvrent tous les secteurs vitaux. A travers le fonds d’investissement dédié aux MRE et étrangers, le Conseil met en place les conditions propices à l’investissement et ce sur divers plans, notamment l’industrie, le tourisme et l’immobilier.

Comment se porte le marché immobilier au niveau de la région ?

Le marché connaît une importante dynamique. La connexion de la région avec le réseau autoroutier, la création d’un aéroport international, l’effervescence du secteur touristique et la dynamique soutenue d’investissements des MRE en son sein… Tous ces éléments ont permis de rehausser le rendement du secteur immobilier. On constate aujourd’hui l’émergence de projets immobiliers de qualité et une effervescence de ce marché dans la région.

Comment se distingue la politique mise en œuvre sur ce territoire pour répondre aux besoins de la population en termes de logement ?

La politique engagée se distingue par son approche partenariale. Nous œuvrons avec l’agence urbaine à faciliter les démarches administratives, notamment la préparation de plans d’aménagement gratuitement pour les zones rurales. Et dans le cadre du partenariat conclu avec le département de l’Habitat, nous mettons également en place un grand projet qui vise la réhabilitation des centres ruraux. Ce projet, d’un coût global de 1,6 milliard de dirhams, concerne 119 centres ruraux. Il permettra de créer des espaces attractifs pour la population locale aussi bien en termes de logements que d’investissements.

D’un point de vue général, quels sont les points forts de la région sur le plan économique et quel est son positionnement au niveau territorial ?

La région se positionne à proximité des grands centres urbains du Maroc. Elle constitue un réservoir hydraulique naturel du fait qu’elle abrite plusieurs sources et les grands barrages du Maroc. Elle dispose en outre d’une réserve importante de phosphates.

La région se distingue par ailleurs par ses potentialités agricoles et touristiques et ses compétences humaines qualifiées. Béni Mellal-Khénifra abrite en effet l’une des principales universités du Royaume. L’ouverture de son Conseil régional, sa capacité à exécuter des programmes de développement ainsi que sa promotion de l’investissement local et étranger rendent cette région attractive au niveau régional et national.

Quels sont les principaux chantiers de cette région ?

On note une panoplie de projets structurant dont la création de l’axe autoroutier Béni Mellal-Casablanca. A cela s’ajoute la création de l’agropole de Béni Mellal qui comporte six pôles intégrés et un qualipole. La région abritera par ailleurs une cité de métiers et de compétences qui s’érigera comme important pôle de formation. Parmi les chantiers engagés, on cite, entre autres, le géoparc international reconnu par l’Unesco, la création d’une ligne ferroviaire entre Oued Zem et Beni Mellal à travers Fkih Ben Salah, la cité de santé de Béni Mellal, la mine verte de Khouribga, le musée de géologie d’Azilal, le Musée national du tapis de Bejaad, la réhabilitation des sites touristiques d’Azilal et Khénifra et autres.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *