Le nouvel eldorado de l’habitat

Le nouvel eldorado de l’habitat

Cela fait une année que le chantier de la première véritable ville nouvelle du Maroc a été lancé. Le 21 décembre 2004, le projet Tamansourt, nouvelle ville à voir le jour à une dizaine de kilomètres de Marrakech, a été lancé par SM le Roi Mohammed VI. Quelques mois plus tard, c’est autour de la capitale du Royaume de se voir doter d’une nouvelle ville ayant pour nom Tamesna.
Des projets qui ont eu dès leur lancement un franc succès. « La réussite inattendue de Tamansourt nous encourage dans notre stratégie de création de villes nouvelles et de villes satellites », souligne Taoufiq Hejira, ministre chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme. A commencer par Tamansourt qui semble être touchée par la dynamique d’habitat et d’immobilier qui touche la ville de Marrakech.
Ainsi, 120.000 demandes ont été déposées pour l’acquisition des 58.000 logements prévus. Ces derniers seront directement construits par l’Etablissement régional d’aménagement et de construction (ERAC-Tensift) ou par des opérateurs privés dans le cadre de conventions de partenariat prévues. A titre d’exemple, un lot de 700 villas économiques qui s’est écoulé très vite. Proposées à des prix avoisinant les 500.000 DH, ces villas économiques, destinées à la classe moyenne, ont connu un grand succès.
D’autres lots concernant des logements économiques et sociaux ont également attiré beaucoup de demandes. «Comme l’offre disponible ne pouvait en aucun cas satisfaire toutes les demandes, nous avons opté pour des critères de choix très stricts. L’acquéreur ne doit d’abord pas être propriétaire, ni attributaire d’un autre projet de l’ERAC et doit être marié », explique Khatib Lahbil, directeur de l’ERAC-Tensift.
Et d’ajouter qu’un grand travail a été effectué quant à la réalisation des études et l’assainissement du foncier. «Le titre des 1200 ha sur lesquels la nouvelle ville sera érigée est disponible», précise M. Lahbil. A ce rythme, les premières constructions seront livrées à partir de juillet 2006. « Les livraisons s’effectueront au fur et à mesure de la mise en place des infrastructures de base», précise le responsable de l’établissement régional. A signaler dans ce sens l’élargissement de la route nationale n° 7 reliant l’emplacement de la nouvelle ville à Marrakech et qui a été doublé sur près de 7km à ce jour. C’est que l’enjeu est très grand. Il s’agit en effet d’un énorme chantier qui équivaut à six fois Sala Al Jadida, une fois la ville de Nador ou encore les villes d’El Jadida et Azemmour réunies pour un investissement global de 10 milliards DH.
A ce titre, Tamansourt pourra contenir près de 200.000 habitants.  Quant à Tamesna, le tiers des équipements de base a été effectué. « Le programme prévisionnel est respecté, tant pour ce qui est des travaux hors-site qu’in-site», explique Najib Benyahya, directeur d’Al Omrane-tamesna, entité spécialement créée pour la supervision de ce méga-chantier qui sera étalé sur une superficie. 70 hectares seront réservés à la mise en place de services publics structurés, 120 autres hectares pour des services de moyenne dimension alors que 78 hectares abriteront des activités économiques génératrices d’emplois. Depuis son lancement en juin 2005, près du tiers des équipements de base, voiries, assainissement, eau et électricité, a déjà été effectué. Pour ce qui est des constructions, deux appels à manifestation pour la construction de villas et de logements sociaux ont été lancés.
Le dernier a pour délai le 14 décembre et concerne la réalisation d’habitat social et intermédiaire. La construction démarrera en janvier 2006 et les premières livraisons auront lieu en octobre 2006. « Il s’agit d’une grande opportunité pour la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër», précise M. Benyahya. Après ces deux villes, le programme du ministère chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme prévoit la création d’autres. «L’année 2006 connaîtra probablement le lancement des travaux d’une ville nouvelle près de Casablanca, une autre à Agadir et une troisième entre Tanger et Tétouan», conclut le ministre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *