Le premier salon régional du bâtiment à Tanger

Le premier salon régional du bâtiment à Tanger

Le secteur du BTP a le vent en poupe dans la région de Tanger-Tétouan Al-Hoceima, du fait que celle-ci connaît, ces dernières années, la mise en chantier de nombreux logements et infrastructures socio-économiques.

C’est dans ce contexte que se tiendra le premier Salon régional du bâtiment de Tanger, dont l’inauguration des travaux aura lieu le 4 février 2016, sous le thème «Bâtissons ensemble notre région».

Organisée par la direction régionale de l’habitat et de la politique de la ville de Tanger-Tétouan en partenariat avec le Centre régional d’investissement (CRI), la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et la société Al Omrane-Al Boughaz, cette manifestation de quatre jours se distingue par la participation des professionnels, notamment des conseils des Ordres des architectes, des BET, des géomètres topographes et des notaires ainsi que plusieurs institutionnels publics (dont la wilaya, la commune urbaine de Tanger, le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, les universités et les écoles supérieures).
S’étendant sur une superficie de près de 4.300 m2 dans la zone Malabata, cette première édition constitue, selon les organisateurs, une occasion d’échanges d’expériences et de la mise en valeur des opportunités de cette région.

Elle s’inscrit «dans le cadre de la dynamisation du secteur de l’habitat et de la politique de la ville dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima qui connaît un essor socio-économique très important traduit par un accroissement considérable en termes d’investissements en BTP et concrétisé par la réalisation des programmes de grande envergure», précise la même source.

Les organisateurs du salon ambitionnent d’attirer un nombre important de visiteurs grâce à l’exposition des produits de la promotion immobilière des différents intervenants tels que des opérateurs publics et privés, des producteurs et fabricants des matériaux de construction, des banques, des ordres de maîtrise d’œuvres et des associations des quartiers pilotes.

Les travaux de cette première édition seront marqués aussi par la signature de conventions et la déclaration officielle des trois villes Tanger, Tétouan et Ksar El Kébir sans bidonvilles.

Les organisateurs prévoient également la tenue de trois tables rondes autour des thèmes d’actualité et en rapport avec l’objectif principal de ce salon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *