Le prestige à la marocaine

Le prestige à la marocaine

La conception du luxe a évolué sur le plan international. Le marché du luxe connaît un développement inédit dans les différents segments économiques. Le secteur de l’habitat n’est pas en reste. En effet, l’immobilier du luxe a une place importante dans la dynamique économique mondiale. «Prestigieuses» tel est le qualificatif adéquat pour décrire les résidences de luxe. Appartements, villas ou maisons traditionnelles… Ces espaces marient en leur seuil le confort et la luxuriance. Demeure principale ou secondaire, l’honneur est à l’exubérance. L’immobilier du luxe se veut un segment autonome. Sa perception diffère d’un client à l’autre. Accompagnant la tendance universelle, plusieurs pays ont décidé d’accueillir à bras ouvert ce concept. S’il existe une contrée qui intéresse actuellement la clientèle étrangère en quête du luxe est bel et bien le Maroc. En effet, les villes marocaines séduisent de plus en plus par leur charme et se veulent la destination principale des fervents de l’opulence. Sûres de leurs potentiels, Marrakech, Fès, Meknès commencent à voler la vedette à Miami, Côtes d’Azur ou Monaco. Marocains et étrangers ont adopté le luxe comme devise. Matériaux prestigieux et conception majestueuse font des foyers marocains un Eldorado. Le luxe marocain est l’expression d’un art de vivre ancestral qui embrasse l’innovation en permanence. Certes, le luxe dans le secteur immobilier national regorge d’une multitude d’avantages. Il allie à la fois la perfection, la créativité et la tradition. Ce mélange donne un tableau architectural exclusif doté d’une finition raffinée. Par ailleurs, le marché du luxe a imposé une nouvelle géographie au Maroc. Complexes balnéaires, demeures de charme ou domaines viticoles toutes les combinaisons recherchées sont disponibles sur le territoire national. Notons que l’immobilier du luxe a jeté ces lueurs à Marrakech. Plusieurs riads ont été cédés et rénovés pour en faire des gîtes prestigieux. Dépendant essentiellement de l’offre et la demande, ce marché s’impose tant bien que mal et résiste aux vents des mutations financières. Au Maroc, Marrakech et Tanger ont été les plus affectées. Pour éviter le fiasco commercial, les promoteurs immobiliers spécialisés en habitat du luxe déploient des stratégies particulières pour assurer la reprise. Des appels d’offres à prix attractifs ouvrent l’accès à la clientèle potentielle et rendent Agadir, Marrakech, Tanger, Casablanca et Fès de plus en plus choyées. Toutes ces stratégies témoignent de la bonne santé du secteur immobilier marocain et font du Royaume la destination maghrébine la plus prisée par les acquéreurs du luxe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *