Le projet affiche un bilan des réalisations probant : La cité Mohammed VI Tanger Tech sur la bonne voie

Le projet affiche un bilan des réalisations probant : La cité Mohammed VI Tanger Tech sur la bonne voie

Le 1er objectif de la phase de lancement du projet a été atteint, à savoir la mobilisation d’un total de 2.150 ha dans la région d’Aïn Dalia, et du parachèvement effectif des procédures d’expropriation relatives aux terrains de la première tranche du projet.

Le projet de Cité Mohammed VI Tanger Tech est sur la bonne voie. A en croire Othman Benjelloun, le président de la Société d’aménagement de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, ce projet affiche un bilan des réalisations probant. Selon lui, ce résultat a été possible grâce au comité central de pilotage du projet. «Cette instance a été instituée pour assurer le suivi régulier de l’exécution des chantiers ; elle a également une responsabilité d’arbitrage et de décision stratégique en matière d’orientation des investissements. Ce comité regroupe le ministre de l’intérieur, le ministre de l’économie et des finances, le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, le wali de la Région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, le président du Conseil de la Région et le président de BMCE Bank of Africa», indique-t-il. Dans ce sens, le président de la Société d’aménagement de la Cité Mohammed VI Tanger Tech a mis l’accent sur les objectifs du projet. Ainsi, il a dévoilé que le premier objectif de la phase de lancement du projet a été atteint, à savoir la mobilisation par les autorités compétentes d’un total de deux mille cent cinquante hectares (2.150 ha) dans la région d’Aïn Dalia, et du parachèvement effectif des procédures d’expropriation relatives aux terrains de la première tranche du projet.

«Cette opération a duré, à elle seule, plus d’une année. Elle a été suivie de la réalisation par les autorités locales des travaux d’infrastructures dites «hors site» de la première tranche, incluant réseaux routiers, d’eau potable, d’assainissement et d’électricité», indique-t-il. Il précise que ce chantier est presque finalisé aujourd’hui, ce qui rend possible une prochaine installation des investisseurs avec lesquels plusieurs conventions ont été conclues, tels que Lear, Yazaki, Dicastal ou encore Byd Auto Industry («Build Your Dreams »). «Ce dernier est, à titre d’exemple, un groupe chinois leader en construction de véhicules électriques ; il projette un investissement de l’ordre de 360 millions de dollars au Maroc, avec un objectif de démarrage en production dans 2 ans, sur une superficie d’au moins 50 ha», assure Othman Benjelloun. Par ailleurs, le président de la Société d’aménagement de la Cité Mohammed VI Tanger Tech est revenu sur l’ensemble des chantiers qui ont été lancés en partenariat avec des leaders mondiaux, à l’exemple de la mission de réalisation du master plan de la nouvelle Cité par le cabinet de design américain Aecom. La livraison du Master Plan est prévue début novembre 2018.

Il a également cité les mandats confiés au cabinet BCG par le ministère de l’industrie et du commerce en 2017 pour la réalisation des études de marché, et la prospection de partenaires potentiels.  Autre mission, celle de la préparation du business plan de la future Cité, attribuée également à BCG par la Société d’aménagement. Et enfin, les études techniques confiées au bureau d’études CID, leader de l’ingénierie au Maroc, avec une équipe permanente de 400 ingénieurs et techniciens. Dans cette perspective, Othman Benjelloun assure que «la finalisation du master plan donnera une forte accélération à la dynamique de déploiement du projet en ouvrant la voie à des partenariats bien ciblés, conformes aux ambitions tracées par le Maroc pour ce projet, respectueux des spécificités nationales et mutuellement bénéfiques aux parties». Il révèle qu’actuellement de nombreuses manifestations d’intérêt sont exprimées par des partenaires potentiels de stature internationale, souvent à capitaux publics, avec lesquels des discussions ou des négociations sont engagées. Le plus récent en date est l’exemple de China State Construction Engineering Corporation (CSCEC).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *