Les architectes se mettent en ordre

Les architectes se sont rendus samedi 18 juin aux urnes pour renouveler le Conseil national de leur Ordre. Des élections qui ont eu lieu dans les locaux des neufs Conseils régionaux et ont abouti au choix de quinze membres qui, dans un délai de huit jours à compter de la date des élections, éliront le président du Conseil national.
Les bulletins, dont le dépouillement a été centralisé à Rabat, ont donné la nouvelle configuration de la représentation professionnelle des architectes marocains. Parmi ces quinze membres élus le week-end dernier, se trouvent des membres qui siégeaient déjà dans l’ancien Conseil national. A commencer par son président Omar Farkhani qui a passé haut la main cette échéance électorale. Son ancien vice-président, Moulay Driss Alaoui, conseiller et président du groupe du Mouvement démocratique et social au sein de la seconde Chambre du Parlement, a également réussi de décrocher un siège au sein du Conseil nouvellement élu.
La liste des neuf architectes représentant le secteur privé est également constituée de : Mohamed Jalil Benkhadra, Amal Benmansour Hassani, Jamal Mahfoudi, Noureddine El Houri, Rachid Ouazzani, Hamid Mkinsi et Abdellatif Kabbaj. L’unique représentant du corps professoral au sein du conseil national de l’ordre des architectes n’est autre que Abdessalam Bassit, enseignant à l’Ecole national de l’architecture (ENA). Cinq membres représentant le secteur public compléteront le tableau. Il s’agit de Ouadii Soubat, architecte et urbaniste à la SONADAC et qui siégeait déjà dans l’ancien Conseil national, Fatiha Bamou, directrice de l’Agence urbaine de Meknès, Jamal El Fettati, architecte municipal à Mohammédia, Mohamed Aziz El Ouahabi, architecte à Tanger et Hassan Siraj, architecte à l’Agence urbaine de Taza.
Après le déroulement de ces élections qui ont concerné près de 2000 architectes, il sera procédé le week-end prochain (la date exacte sera fixée dans le courant de cette semaine) à l’élection du président du Conseil national de l’ordre des architectes, ainsi que ses vice-présidents et autres membres du bureau. C’est que la loi accorde aux membres nouvellement élus un délai de huit jours pour tenir leur première réunion qui élira le nouvel homme fort des architectes. Pour cette année également, c’est Omar Farkhani qui semble bien parti pour un second mandat à la tête du Conseil national de cet ordre professionnel. Même si dans son proche entourage, on préfère ne pas se prononcer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *