novembre 20, 2017

 

Les chantiers d’Al Omrane Tamesna en 2017

Les chantiers d’Al Omrane Tamesna en 2017

La société veut accélérer la mise en œuvre de son plan de relance

Pour un suivi permanent de ce plan de relance, deux comités ont été institués. Un comité central présidé par le ministre de l’habitat et de la politique de la ville et un autre local présidé par le gouverneur de Skhirat Témara.

Une nouvelle dynamique que va adopter Al Omrane pour permettre de renforcer l’attractivité de Tamesna et son développement intégré. Le groupe a annoncé lors du dernier conseil d’administration de la société d’Al Omrane Tamesna sa volonté d’accélérer la mise en œuvre de son plan de relance, doté d’une enveloppe de plus d’un demi-milliard de dirhams. Aujourd’hui, ce plan est bien avancé et devrait permettre à cette ville de renforcer son attractivité. «Il sera procédé en 2017 à une dynamisation de ce plan de relance dans le but de donner une vitesse de croisière à la réalisation des équipements structurants afin de garantir un développement cohérent», nous affirme Abdelhakim Zidouh, directeur général d’Al Omrane Tamesna. Et de poursuivre: «Il est temps d’insuffler une nouvelle dynamique à ce grand pôle, d’améliorer son attractivité vis-à-vis des investisseurs et des citoyens, et d’assurer une intégration harmonieuse de ses composantes urbaines. Et je tiens à mentionner que cette mobilisation a été possible grâce à l’appui de plusieurs départements ministériels et à l’implication directe du Groupe Al Omrane. Ce qui a permis la programmation de plusieurs projets structurants dans le cadre d’un plan de relance d’un montant global de 538 MDH dont la contribution du Groupe Al Omrane avoisine 178 MDH».

Dans ce contexte, pour un suivi permanent de ce plan de relance, deux comités ont été institués. Un comité central présidé par le ministre de l’habitat et de la politique de la ville et où siègent tous les représentants des départements concernés et un autre local présidé par le gouverneur de Skhirat Témara et dont plusieurs réunions ont été tenues avec les différents intervenants.

Les travaux se déroulent à un rythme accéléré en 2017…

A ce jour et grâce à l’implication des départements concernés, plusieurs équipements sont en cours de construction ou sont achevés, apprend-on auprès du top management d’Al Omrane Tamesna. Ainsi on peut citer la réalisation du pôle technologique. Il s’agit de la construction, par l’Université Mohammed V, d’un pôle technologique dans  la ville nouvelle Tamesna, sur une superficie de 12,5 ha. Le coût du projet est estimé à 150 MDH et le délai d’exécution fixé à 36 mois. En détail, le projet de ce pôle comprendra la réalisation de l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG), l’Annexe de l’Ecole supérieure de technologie, une Licence et Master professionnels (en sciences, lettres, sciences humaines, économie et gestion), un DEUG des filières fondamentales en sciences, lettres, sciences humaines, sciences juridiques, économiques et de gestion et bien d’autres projets qui donneront à Tamesna un nouvel élan et une redynamisation de la valorisation de la ville nouvelle.

Même son de cloche s’agissant des travaux de la construction de l’hôpital local qui sont en cours. Cela concerne la construction par le ministère de la santé d’un hôpital local de 45 lits pour une enveloppe globale de 43 MDH. Pour ce projet, les plans sont autorisés et les études finalisées. Le marché des travaux a été adjugé fin novembre 2015. Concernant les travaux de l’aménagement du Parc central, ils sont en cours d’achèvement. Le lancement a été donné à Skhirat Témara en avril 2013.

Des équipements à fort potentiel

L’aménagement du parc consiste en un circuit de mise en forme (jogging et petits équipements….) et un autre circuit pédagogique de découverte botanique et de promenade familiale et bien d’autres services. Concernant le côté culturel de la ville, ce plan a déjà envisagé la réalisation d’un Centre culturel. La mise en chantier de ce projet a eu lieu en mars 2015. Les travaux sont également en cours d’achèvement. La même cadence est observée pour la réalisation d’un terrain de sport sur une superficie d’un hectare environ pour un budget prévisionnel de 4,50 MDH. En ce qui concerne la première maison de jeunes de la ville nouvelle de Tamesna, M. Zidouh a indiqué qu’elle est déjà livrée. Cette maison de jeunes d’une superficie de 643m², pour un coût global de 4 MDH, abritera au rez-de-chaussée une salle polyvalente, deux dépôts et des sanitaires. A cela s’ajoutent les différentes voies d’accès qui permettent de relier la ville aux agglomérations urbaines avoisinantes. Il sera procédé à la réfection d’une voie de 1,5 km et qui va mettre en valeur les projets réalisés dans la ville, ainsi que la réalisation des voies de désenclavement des équipements publics. Parallèlement à tous ces projets, des études sont engagées pour la réalisation d’équipements de proximité qui auront un impact certain sur tous les habitants de la ville.

Le tissu associatif pris en compte

Parmi les composantes prévues par ce plan de relance figure l’appui au tissu associatif de la ville qui est composé de plusieurs associations d’habitants de Tamesna et qui sont considérés comme les porteurs de ce grand projet en qui ils ont confiance. L’appui au tissu associatif s’est matérialisé, entre autres, par les festivals de Tamesna qui commémorent, chaque année, la visite royale à cette ville, et qui ont connu l’organisation de plusieurs activités artistiques, sportives, ludiques ainsi que des tables rondes thématiques ayant trait à l’urbanisme et à la vie associative.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *