Les chantiers de l’ERAC-Tensift

Les chantiers de l’ERAC-Tensift

Pour l’année 2005, l’Etablissement régional d’aménagement et de construction (ERAC) Marrakech-Tensift a un programme ambitieux qui concerne la mise en chantier de 17.425 logements. C’est un chiffre qui a été annoncé lors du Conseil d’administration de l’établissement public tenu dernièrement sous la présidence de Taoufik Hejira, ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme.
D’autres chiffres ont également été annoncés, notamment celui de 9.254 concernant les logements sociaux qui vont être mis en chantier courant l’année 2005, alors que le reste de ce programme est consacré la construction de villas, appartements, lots et locaux d’activités répondant au critère d’un standing amélioré. Pour le directeur général de l’ERAC-Tensift, Khatib El Hebil, ces projets entrent dans le cadre de l’action de l’établissement pour répondre aux besoins énormes en logements dans la région de Marrakech. «Vu l’ampleur du phénomène de l’habitat insalubre et la faiblesse du pouvoir d’achat de certaines tranches de la population notamment, les plus démunies et qui représentent le tiers des citadins de la région, l’ERAC-Tensift s’est engagé aux côtés du département de tutelle, en vue de faire face à ce défi, et ce en accordant une importance capitale à l’habitat social et au relogement», a-t-il déclaré.
Ce souci de répondre aux besoins de la population marrakchie prévaudra pour la période allant de 2005 à 2009. Ainsi, l’ERAC entend mettre les bouchées doubles avec la confection d’un programme d’habitats qui tient en compte les besoins et les moyens des populations concernées, estime M. El Hebil.
Des villas verront le jour en même temps que des immeubles haut standing ou autres entrant dans le cadre de l’habitat social et lutte contre l’habitat anarchique, même si cette dernière aura la part du lion avec la construction de quelque 13.649 unités, correspondant à 78,33 % du programme de l’établissement.
Pour la seule année 2005, ce sont quelque 4.758 unités de restructuration et de relogement qui seront réalisées. Un chiffre qui représente près de 27 % de l’activité propre à l’année 2005. L’ERAC vise, en outre, sur un nouveau concept, celui de villas économiques. Ces dernières, destinées à une classe moyenne, visent d’élargir la gamme du logement social et d’améliorer sa conception. 300 unités seront lancées avec un grand avantage, celui de concilier entre le prix économique et un concept spatial de villa individuelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *