Les Faubourgs d’Anfa: Bouygues immobilier lance la 2ème tranche

Les Faubourgs d’Anfa: Bouygues immobilier lance la 2ème tranche

Après l’avoir dévoilé en avril dernier, les «Faubourgs d’Anfa» voit ses premiers lots se vendre facilement. A ce jour, la première tranche connaît un taux de commercialisation d’environ 72 %. Une motivation de plus pour Bouygues immobilier Maroc afin de lancer la deuxième tranche de son investissement.

Pour 27.000 dirhams le mètre carré, le projet met actuellement sur le marché près de 175 lots variant entre deux pièces, trois pièces et duplex. «Les deux tranches commercialisées disposent de la même typologie. En fonction de chaque cible, nous essayons de présenter aux nouveaux acquéreurs un produit adapté à leur demande, et ce dans des standards environnementaux aux normes internationales», confie à ALM Laurent Tirot, directeur général international de Bouygues immobilier.

En effet, la conception durable est le principal atout de ce promoteur qui s’ajoute à la liste des investisseurs ayant choisi le projet Casa Anfa comme site. Face à la densité des projets immobiliers dans cette zone, Bouygues immobilier Maroc a choisi l’accompagnement de la clientèle comme élément différenciateur. «L’objectif de se positionner n’a pas grand sens pour Bouygues immobilier. Ce qui nous importe le plus c’est d’identifier la demande de notre clientèle et de satisfaire ses besoins en matière de logement. Il ne suffit pas pour nous de construire un appartement.

Notre ambition est de faire vivre l’expérience Bouygues à nos acquéreurs», explique M. Tirot. C’est dans cette perspective que Bouygues immobilier Maroc capitalise sur le facteur : Confiance. «Quand nous nous implantons dans un pays nous visons après tout le long terme. Pour ce faire, nous misons sur deux valeurs, à savoir notre engagement et la passion du client», apprend-on de Laurent Tirot.

Et de préciser que Bouygues immobilier Maroc met à la disposition de ses acquéreurs des charges de clientèle pour les accompagner de l’achat à la post-livraison. Le promoteur crée également une société de gestion pour maîtriser le coût global d’usage et qui comprend à la fois le financement du bien, la charge de copropriété et la consommation.
Les premières livraisons des «Faubourgs d’Anfa» sont prévues au plus tard début 2017. Le projet se veut un espace résidentiel haut standing comprenant également des bureaux et commerces.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *