Les plans d’Al Omrane pour Casa-Settat : Plus de 4,3 milliards de dirhams pour 27 centres urbains émergents

Les plans d’Al Omrane pour Casa-Settat : Plus de 4,3 milliards de dirhams  pour 27 centres urbains émergents

Ces projets concernent la province d’El Jadida avec 12 centres émergents qui nécessiteront une enveloppe budgétaire de 3,46 MMDH, la province de Sidi Bennour qui comptera 8 centres émergents dont le budget d’investissement est de 647 MDH et la province de Settat avec 7 centres émergents dont le montant de réalisation est de 219 MDH.

 

Relogement, construction d’habitat social, aménagement de routes… les chantiers d’Al Omrane dans la région de Casablanca-Settat sont multiples. Se référant aux études effectuées par les agences urbaines et ses partenaires locaux, la société Al Omrane dévoile que 27 centres émergents sont ainsi proposés dans la région avec un montant total de 4,32 milliards de dirhams. Ces projets concernent la province d’El Jadida avec 12 centres émergents qui nécessiteront une enveloppe budgétaire de 3,46 milliards de dirhams, la province de Sidi Bennour qui comptera 8 centres émergents dont le budget d’investissement est de 647 millions de dirhams et la province de Settat avec 7 centres émergents dont le montant de réalisation est de 219 millions de dirhams.

640 MDH pour 3 centres en cours de réalisation

Dans la région Casa-Settat, plusieurs projets de centres émergents sont dans le pipe. Dans le détail, le Groupe Al Omrane est en cours de réalisation de 3 centres émergents sur un espace total de 92 hectares avec une enveloppe budgétaire de 640 millions de dirhams.

Le premier concerne le centre émergent Al Majjatia étalé sur un espace de 39 hectares et dont le coût de réalisation est de 350 millions de dirhams. Ce projet est composé de 334 lots de relogement et 8 îlots d’habitation de 140.000 dirhams, 4 lots réservés à l’activité économique et sera doté de 13 services publics.

Le deuxième centre émergent en cours de construction est celui de Sidi Hajjaj. Ce projet est étendu sur une superficie totale de 21 hectares. Il nécessite un investissement de 114 millions de dirhams. Il est composé de 272 lots de villas, 3 lots dédiés aux activités économiques, 37 lots pour les R+3 et bénéficiera de 6 services publics.

Le troisième centre émergent en cours de réalisation est celui de Cherrat, élaboré sur une superficie de 32 hectares avec un coût global de 176 millions de dirhams. Il est réparti en 177 lots de relogement, 33 lots R+3, 54 lots de villas et sera équipé de 10 services publics.

3 conventions en attente de validation

Par ailleurs, 3 conventions pour la réalisation de centres émergents sont en cours de concrétisation. Ces projets nécessitent un investissement de 112 millions de dirhams et concernent 3 centres émergents, selon Al Omrane. Le premier est celui d’El Hmamdia dans la province de Settat avec un investissement de 13,1 millions de dirhams destiné à l’équipement en infrastructures d’eau potable, de l’éclairage public, ou encore l’assainissement liquide. Il cible entre autres 150 familles de la province. Le deuxième centre émergent est celui de Loulad dans la province de Settat. Pour sa réalisation ce projet nécessitera une enveloppe budgétaire de 58,77 millions de dirhams.

Il concerne l’aménagement urbain (routes, espaces publics et espaces verts et la création de trois arrondissements) ainsi que la construction de services sociaux culturels et socio-sportifs.  La troisième convention est relative au centre émergent El Aounate à Sidi Bennour. Ce projet engagera un investissement total de 40,06 millions de dirhams. Il rentre dans le cadre du programme d’aménagement du centre El Aounate  2018-2020.

La Région Casablanca-Settat en chiffres

Casablanca-Settat est l’une des régions les plus dynamiques (32,2% du PIB) et les plus peuplées du Maroc avec plus de 6,86 millions d’habitants, soit 20% de la population du pays, selon le recensement général de la population réalisé par le HCP en 2014. En constante mutation, son taux d’urbanisation est de 73,6%. La région abrite plus de 1,55 million de ménages. Sur le plan territorial, Casa-Settat est composée de 2 préfectures, 8 préfectures d’arrondissements, 7 provinces, 29 communes urbaines, 16 arrondissements et 129 communes rurales. Face aux changements multiples qu’elle connaît, la région se trouve confrontée aux défis des déséquilibres qui résultent des effets indésirables de la métropolisation, créant au passage une hiérarchisation spatiale au désavantage des petites et moyennes villes et espaces ruraux de son propre ressort territorial. Pour le Groupe Al Omrane, il faut donc réimaginer les articulations entre «la ville région» avec les différents centres urbains qui abritent souvent une partie active de la métropole, rechercher les mécanismes de revitalisation des espaces en décalage de croissance et/ou encourager de nouveaux espaces urbains. Enfin, il s’agit de faire de ces espaces de vie en devenir des lieux d’équilibre socio-spatial, de développement et d’inclusion sociale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *