Location: Casablanca la plus chère du Royaume

Location: Casablanca la plus chère du Royaume

Boom de la demande locative en octobre 2014. L’engouement est fortement manifesté pour les petites surfaces. C’est ce que souligne le site Mubawab dans son dernier baromètre de l’immobilier. La plate-forme immobilière a ainsi détaillé l’offre et la demande dans la région du Grand Casablanca au dixième mois de l’année.

Une évaluation par quartier, par type d’appartement et de standing a été établie, soulignant ainsi une demande en achat de 65% en octobre à Casablanca. En revanche, la demande en location a atteint pour le même mois une moyenne de 35% sur les différents quartiers de la métropole. «On constate que la promotion immobilière pèse fortement dans la balance Achat/Location en faveur de l’achat dans les zones constructibles de Casablanca et les nouveaux quartiers», relève-t-on de Mubawab. Et de préciser qu’en termes d’achat, les acquisitions se font de plus en plus rares à Ain Diab, Franceville et Bourgogne Est. Cependant la demande d’achat est de plus en plus forte à Roches-Noires (69 %), Moulay Rchid (67%), Sbata (64%) et Ben Msik (63%). En revanche la location bat son plein à Sidi Belyout (69%), Maarif (62%), Hay Mohammadi (59%) et Anfa (57%).

Par ailleurs, la tendance immobilière du mois d’octobre tend plus vers les petites superficies. Ainsi, plus de la moitié de la demande (58 %) concerne les appartements allant de 40 à 100 mètres carrés au moment où la demande des appartements de plus de 220 mètres carrés a été moins pressante (14%). Pour la location, Casablanca reste la plus chère en termes de mètre carré.

La moyenne est dans ce sens fixée à 88 dirhams par mètre carré. «Pour la métropole, le prix du m2 d’un appartement à la location varie selon le standing des quartiers, leur notoriété et l’emplacement. Triangle d’or reste le quartier le plus cher avec un m2 de 109 dirhams à la location et Oulfa le moins cher avec 48 dirhams le mètre carré. Les autres quartiers chers : Ain Diab, Gauthier, Les Princesses, Racine et Ziraoui», explique Mubawab dans son baromètre. Pas plus loin de la métropole, Mohammedia s’avère plus rentable, puisque la location dans cette ville permet une économie de 31% par rapport à Casablanca. 

Sur le plan national, les promoteurs continuent d’afficher une hausse des prix. Si l’achat a baissé à El Jadida et Mohammedia à hauteur de 6,90 et 8,77%, la tendance reste haussière pour les autres villes du Royaume. Marrakech, à titre d’exemple, affiche la plus importante hausse du mètre carré. Ce dernier est passé de 13.085 dirhams à 14.283 dirhams, soit une progression de 9,16% à fin octobre.

Rabat se situe en deuxième position avec un prix en hausse de 5,95%, soit une fourchette de 15.874 le mètre carré. A Casablanca le mètre carré est fixé à 15.771 affichant ainsi une amélioration de 3,24%. En contrepartie, des variations timides ont été observées à Fès (1,68%), Agadir (0,50%), Tanger (0,46%) et Essaouira (0,39%).
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *