L’Oriental réhabilite ses villes

Réhabiliter les quartiers sous-équipés, tel est l’objectif d’un programme qui a été récemment présenté à Oujda par les responsables de la Direction régionale de l’Habitat et de l’Urbanisme. Ce programme concerne 255 quartiers sous équipés, habités par 81.964 ménages (soit 37% des ménages urbains) et près de 409.820 habitants, soit 35% de la population urbaine, occupant une superficie globale de 3.855 hectares. Pour Salah Badou, directeur régional de l’Habitat et de l’Urbanisme, c’est un programme qui vise «la mise à niveau de ces quartiers, à travers la réhabilitation des réseaux d’assainissement, de l’eau et de l’électricité, ainsi que la régularisation de leur situation foncière et juridique par l’élaboration d’un plan de redressement». Ce responsable a relevé l’importance d’impliquer les citoyens dans tous les projets de développement local.
«Aucun département ministériel ne pourrait, à lui seul, mener à bien de tels projets, sans la contribution d’autres partenaires, notamment les Collectivités locales et les organisations de la société civile », a-t-il déclaré dans des propos relayés par l’agence MAP. Ce programme est en cours d’exécution avec le concours du département de l’Habitat (50 millions de DH), de l’Agence de développement et de promotion des préfectures et provinces du Nord (40 millions de DH), de la Commune urbaine (40 millions de DH), de la Fondation Mohammed V de solidarité (7 millions de DH), de la RADE (11,4 millions), de l’ONEP (7,2 millions) et des bénéficiaires (17,6 millions).
La province de Nador se taille la part du lion dans ce programme, puisque 33 de ses quartiers sont concernés. Ils regroupent 96.000 habitants (26 % de la population urbaine) et s’étendent sur une superficie de 1.150 ha.
Pour sa part, la province de Jerada en compte 45 quartiers où résident 11.286 ménages sur une superficie de 945 hectares, pour un coût estimé à 82,5 millions de dirhams. Dans la province de Taourirt, il s’agit de 17 quartiers s’étendant sur 350 ha avec 10.934 ménages (54.670 habitants) à réhabiliter pour un coût de l’ordre de 180 millions de DH. Quant à la province de Berkane, elle compte 63 quartiers sous-équipés abritant 18.472 ménages (92.360 habitants) sur une superficie de 588 hectares, qui seront réhabilités pour un coût global de 93 millions de dirhams. Dans la prefecture d’Oujda-Angad, le programme concerne 25.000 ménages, résidant dans 97 quartiers sous-équipés, à réhabiliter pour un coût de 173,2 millions de DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *