Marché de l’immobilier : Les prix des actifs légèrement en baisse à fin septembre

Marché de l’immobilier : Les prix des actifs légèrement en baisse à fin septembre

Le volume des transactions immobilières dans la ville ocre a fléchi de 10,7% reflétant des baisses de 38,2% pour les ventes de terrains et de 6,6% pour les biens professionnels alors que les ventes des appartements ont connu une hausse de 13,4% par rapport aux trois mois précédents.

Les prix des actifs immobiliers ont nettement chuté à Marrakech. Après avoir affiché une hausse de 2,7% à fin juin, les biens immobiliers ont vu leur prix fléchir de 3,7% à fin septembre dans la ville ocre. Cette diminution s’explique par la baisse de 6,6% des prix du foncier dans cette ville. C’est ce que l’on peut relever de Bank Al-Maghrib dans sa dernière publication relative à l’indice des prix des actifs immobiliers. Les prix des biens à usage professionnel à Marrakech ont atteint, pour leur part, un pic de 10,2% au troisième trimestre tandis que ceux des appartements se sont stabilisés par rapport au deuxième trimestre de l’année en cours. Toutefois, cette baisse des prix au niveau de Marrakech n’a pas été accompagnée par une reprise des ventes. Globalement, le volume des transactions immobilières dans la ville ocre a fléchi de 10,7% reflétant des baisses de 38,2% pour les ventes de terrains et de 6,6% pour les biens professionnels alors que les ventes des appartements ont connu une hausse de 13,4% par rapport aux trois mois précédents. A l’instar de Marrakech, Casablanca et Tanger ont observé, à leur niveau, une baisse de 0,2% des prix des actifs immobiliers. La plus forte hausse de ces actifs a été observée en revanche à Oujda (4,8%) où les ventes ont repris de 20% par rapport à un trimestre plus tôt.

Rappelons que la banque centrale trace dans sa publication la tendance globale du marché immobilier au cours du 3ème trimestre. Il ressort dans ce sens un léger repli de l’indice des prix des actifs immobiliers aussi bien en glissement trimestriel qu’annuel. La baisse est estimée à 0,3% par rapport à fin juin 2018 et de 0,7% comparé au troisième trimestre de l’année précédente. En glissement annuel, la baisse des prix des actifs immobiliers est expliquée par le repli de 0,6% des prix du résidentiel. Les prix du foncier ont pour leur part fléchi de 0,9% au moment où les prix des biens à usage professionnels ont grimpé de 1% par rapport à la même période de l’année précédente. En ce qui concerne les transactions, leur volume a chuté de 1,1% entre juin et septembre 2018. En revanche, une timide progression des ventes a été observée si l’on compare le troisième trimestre de l’année à la même période de l’année passée. En glissement annuel, les transactions immobilières se sont redressées de 0,3% résultant d’une hausse de 4,7% des ventes de terrains et de 1,5% des biens à usage professionnel alors que les transactions relatives aux biens résidentiels ont fléchi de 1%. L’analyse par catégorie d’actifs démontre une évolution différenciée des prix du résidentiel. Le prix de cet actif a augmenté de 0,4% par rapport au deuxième trimestre de l’année et a chuté de 0,6% par rapport à la même période de l’année précédente, et ce suite à la régression de 1,1% des prix des appartements conjuguée à la hausse de 0,4% du prix des maisons et 1,8% du prix des villas.

Les transactions du résidentiel ont, dans la même optique, fléchi de 17,9% par rapport au trimestre passé et de 1% comparé au même trimestre de l’année précédente. Quant au foncier, la banque centrale relève une baisse des prix des terrains aussi bien en glissement trimestriel qu’annuel. Il ressort que le prix du foncier a baissé de 1,5% comparé à un trimestre plus tôt et de 0,9% par rapport à la même période de l’année passée. Parallèlement, les transactions des terrains ont enregistré un recul de 4,8% après celui de 6,3% un trimestre auparavant. Ces ventes s’inscrivent en hausse de 4,7% par rapport au troisième trimestre de l’année précédente. L’indice des prix des biens à usage professionnel a baissé, sur la même période, de 1% à fin septembre, recouvrant ainsi une baisse des prix de 13,5% pour les bureaux et une progression de 2,3% pour ceux des locaux commerciaux. Le volume des transactions s’est, pour sa part, replié de 8,2%, avec des reculs de 9,1% des ventes des locaux commerciaux et de 1,7% de celles des bureaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *