Mubawab analyse le secteur de l’immobilier: Une forte demande affichée en septembre

Mubawab analyse le secteur de l’immobilier: Une forte demande affichée en septembre

Un constat inattendu pour la ville de Fès. La capitale spirituelle du Royaume aurait connu durant le mois de septembre une importante baisse des prix immobiliers. C’est du moins ce que relève le site Mubawab dans son baromètre de l’immobilier. La plate-forme indique dans ce sens que le prix moyen au mètre carré dans la ville de Fès a chuté de 3 % au neuvième mois de l’année.

En diagnostiquant le marché fassi, Mubawab affirme que les prix ont baissé au quartier Narjiss et au centre-ville. Le repli est évalué respectivement de 1,6% et de 2,4%. De même, le quartier Bensouda est resté la zone la moins chère de Fès.

Le prix moyen affiché ne dépasse pas les 4.100 dirhams le mètre carré. Toutefois, le quartier «champ de course» reste en tête des quartiers les plus chers de Fès. Le prix moyen a atteint en septembre les 11.450 dirhams le mètre carré. Se référant à Mubawab, le quartier Aïn Chkef, où une dizaine de projets résidentiels neufs ont été lancés depuis 2010, fait également partie des quartiers les plus chers de la ville, soit 6.029 dirhams le mètre carré.

La situation à Marrakech connaît une autre tendance. Le baromètre relève à ce niveau une hausse de 3% des prix de l’immobilier. Le prix moyen affiché dans la ville ocre reste plus élevé que l’an dernier. Il est passé de 13.085 dirhams le mètre carré à 14.145 dirhams le mètre carré à fin septembre. L’hivernage, selon Mubawab, est le premier quartier cher de Marrakech, soit un prix moyen de 22.410 dirhams le mètre carré. Le quartier Amelkis arrive en deuxième position, soit 16.342 dirhams le mètre carré, suivi de l’Agdal (15.532 dirhams le mètre carré) qui a vu son prix moyen régresser de 2% par rapport au mois d’août.

S’agissant des appartements dans l’ancien, Casablanca, il affiche, d’après Moubawab, les prix les plus élevés au niveau national, soit 16.276 dirhams le mètre carré. Moubawab souligne également que «le prix moyen affiché des appartements est resté relativement stable au mois de septembre». Et de préciser que «la dernière baisse des prix moyens affichés (estimée à 2%) remonte au mois de juillet 2015, où le prix moyen affiché était de 13.725 dirhams, pour connaître après une évolution à raison de 1,7% au mois d’août de la même année».

Par ailleurs, la demande d’achat s’est inscrite en hausse de 2% durant le mois de septembre. Cette tendance concerne particulièrement les villes de Tanger et d’Agadir. En parallèle, les villes de Marrakech et Rabat ont affiché des demandes d’achat en baisse de 4% et 3% par rapport au mois d’août.

Mubawab note, par ailleurs, que les fortes demandes formulées dans les grandes villes du Maroc ont été générées pour les grandes superficies dépassant la moyenne de 115 mètres carrés. Sur ce point, Agadir se positionne, en revanche, en dernière position, et ce depuis six mois consécutifs.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *