Plastique, un matériau simple et pas cher

Plastique, un matériau simple et pas cher

Au Maroc, le secteur des industries de transformation des matières plastiques a commencé à se développer vers les années 40, eu égard aux caractéristiques physiques et chimiques de plus en plus recherchées des produits en plastique. En effet, le plastique a de vastes perspectives, notamment, dans le domaine de la robinetterie et de la tuyauterie, en raison de ses caractéristiques comme par exemple, la propreté, la commodité, la légèreté en plus du bas prix.
Le secteur de la fabrication des articles en plastique occupe une place de choix dans l’économie nationale. En 1998, il comptait approximativement 280 unités de production, l’ensemble de ces entreprises employait un effectif de 11.471 personnes et assure une production d’une valeur de 2,973 millions de dirhams. La consommation locale des produits finis en matière plastique reste faible comparativement à celle des pays développés et même à certains pays en voie de développement.
L’industrie du plastique, qui dispose encore d’un potentiel sous-exploité, a néanmoins des perspectives prometteuses au Maroc. En effet, la consommation des produits à base de plastique est appelée à croître dans les années à venir, avec en particulier l’adduction de l’eau potable et le programme national d’irrigation. D’autant plus que le taux de substitution des matières plastiques à certains matériaux tels que le bois et l’acier a connu ces derniers temps un accroissement important.
La matière première plastique à transformer est formée généralement de poudre, de granulés, de grumeaux ou de pastilles. A cette matière pure, s’ajoutent des produits auxiliaires. Les procédés de fabrication sont divers et comprennent essentiellement le montage par compression, le montage par injection, l’extrusion à l’aide d’une boudineuse, ainsi que le calandrage pour la production des feuilles. L’utilisation des plastiques est très développée dans le domaine du bâtiment, il est utilisé aussi bien dans le gros oeuvre que dans le second oeuvre. Ainsi, en maçonnerie, le plastique est utilisé en tant que parement et liants organiques. Ce matériau est également utilisé pour les cloisons (murs-rideaux, panneaux façades, bardages, cloisons …). En outre, ce matériau est utilisé pour les plafonds et sous-plafonds (plaques opaques, plaques éclairantes), les panneaux préfabriqués en matière plastique, en couverture, sous-plafonds et sous-toitures (étanchéité des toitures) ainsi que pour les rampes d’escalier.
Pour ce qui est du second oeuvre, les différentes formes d’utilisation de ce matériau se trouvent liées à différents corps de métiers, notamment la plomberie (canalisation), le sanitaire pour la fabrication des couvercles de siège de W.C.), la menuiserie (portes, plinthes, stores, volets et rideaux mobiles), le revêtement du sol (dalles, tapis, maquette, carreaux), les enduits, peintures, vernis (anticorrosion, protections externe et interne, insonorisation, isolation thermique) en plus des revêtements muraux (plaques, carreaux, mosaïques, feuilles, papier peint adhésif ou normal).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *