Résidences Dar Saâda: 2.086 unités pré-vendues à fin juin

Résidences Dar Saâda: 2.086 unités pré-vendues à fin juin

«Résidences Dar Saâda» atteint de bons résultats commerciaux

Une performance commerciale confirmée pour «Résidences Dar Saâda». Les indicateurs financiers du groupe immobilier démontrent au premier semestre de l’année une viabilité et une stabilité opérationnelle, et ce en dépit de la conjoncture qui plombe le secteur.  Au titre des six premiers mois de l’année, «Résidences Dar Saâda» a  atteint de bons résultats commerciaux illustrés par la prévente de 2.086 unités atteignant ainsi 42% de l’objectif fixé pour l’année en cours.

En effet, le budget 2016 table sur la prévente de 5000 unités. C’est ce qu’on relève du bilan semestriel de «Résidences Dar Saâda» publié récemment sur le site de la Bourse de Casablanca. S’agissant de la prévente, le groupe immobilier indique que 83% des unités commercialisées concernent le logement social. Le reste des unités est pour sa part partagé entre lotissement, moyen standing, villas et commerce.

«Résidences Dar Saâda» a, par ailleurs, enregistré au titre du premier semestre de l’année un taux de commercialisation de 91% des projets réalisés. La commercialisation des projets en cours a atteint, pour sa part, un taux de l’ordre de 81% à fin juin.  En terme de répartition régionale, l’axe Casa-Rabat accapare le plus grand lot de projets commercialisés. Sa part est évaluée à 46 au premier semestre de l’année. La région du nord arrive en deuxième position. Elle détient une part de 35 % dans la structure des projets commercialisés au niveau national. «Résidences Dar Saâda» observe, également, un taux de commercialisation de l’ordre de 19% dans la région du Sud.
En termes de production et mises en chantier, le groupe immobilier relève des résultats satisfaisants au premier semestre de l’année. Il indique avoir mis en chantier 4.028 unités depuis le début de l’année. De même, 3.600 unités ont été achevées au premier semestre.

Notons que «Résidences Dar Saâda» a procédé durant les six premiers mois de l’année au remboursement de sa dette. Le montant remboursé s’élève à 251 millions de dirhams. En outre, le groupe a tiré un montant de 467 millions de dirhams. En évaluant son endettement bancaire, il affirme avoir atteint à fin juin une dette long terme globale de l’ordre de 2,70 milliards de dirhams dont 1,95 milliard de dirhams de dettes bancaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *