Ruée sur les appartements

Ruée sur les appartements

C’est aujourd’hui que le Salon international de l’immobilier du Maroc (SIMAR) ouvre ses portes à l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC) et ce jusqu’au 1er juillet. Ce salon est une occasion en or pour toutes les personnes qui veulent acquérir des biens immobiliers. Les deux organisateurs de cet événement, à savoir le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville et la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), ont pensé à tout ou presque. Dans le même espace d’exposition, on trouve promoteurs immobiliers, banquiers, notaires, décorateurs, assureurs, maîtres artisans… tous seront là pendant ces quatre jours pour aider à la concrétisation de la décision d’achat, l’acquisition de biens dans le strict respect de la loi et même les meubler selon les dernières tendances en la matière. Organisé sous le thème «Qualité, sécurité et développement durable ce salon intervient à un moment où les prix des actifs immobiliers ont enregistré une légère hausse de 0,6%, en glissement trimestriel, au premier trimestre 2012. Cette évolution recouvre une quasi-stabilité des prix des biens résidentiels et commerciaux et un accroissement de 1,7% de ceux des biens fonciers. En glissement annuel, les prix ont progressé de 1,1% après 2,8% le trimestre précédent, selon l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) élaboré conjointement par Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). En ce qui concerne les ventes des biens immobiliers immatriculés au niveau de l’ANCFCC, elles ont baissé de 1% d’un trimestre à l’autre, alors qu’elles ont augmenté de 18,4% en glissement annuel, s’établissant ainsi à 27.670 transactions. Concernant la structure des ventes, les biens résidentiels continuent comme d’habitude de constituer 65% de l’ensemble des ventes, avec la prédominance des appartements. Quant aux terrains urbains, ils occupent environ 27% du marché national, alors que la part de transactions relative aux biens commerciaux se situe autour de 7,7%.
Après un accroissement de 0,4%, les prix des appartements ont fléchi de 0,7% d’un trimestre à l’autre, selon la même source. En glissement annuel, ils ont progressé de 1,9%, après 4,4% auparavant. Cette hausse a concerné toutes les villes, à l’exception de Marrakech, Oujda et Rabat, où les prix ont diminué.
Représentant environ 59% des transactions au cours de ce trimestre, le volume des ventes des appartements a enregistré une baisse de 4,1% en glissement trimestriel et une hausse de 16,8% d’une année à l’autre, s’élevant ainsi à 16.324 unités. Par ville, les volumes des ventes les plus importants ont été réalisés à Casablanca, Tanger et Marrakech.
S’agissant de la matière première, la consommation du ciment a doublé entre 2002 et 2011. Elle est passée de 8,5 millions de tonnes à près de 15,5 millions, soit une augmentation de 83%. Au premier trimestre 2012, les cimentiers ont réalisé une croissance de 22% par rapport à la même période de 2011. Pour sa part, la contribution de la valeur ajoutée du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) dans la valeur ajoutée totale dépasse les 6,2%. En 2002, la valeur ajoutée du secteur a atteint 21,7 milliards DH. Elle atteint actuellement 47,1 milliards DH, soit une augmentation de 117%. Le secteur du BTP contribue pour plus de la moitié dans la formation brute du capital fixe (FBCF) et ce depuis 2001. Il a drainé un volume d’investissement de près de 58,9 milliards DH en 2002 contre 120,9 milliards en 2010, soit une hausse de 105%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *