Sahara : Priorité à l’habitat

Sahara : Priorité à l’habitat

Le secteur de l’habitat aura aussi sa part dans l’investissement colossal de 7,2 milliards consacré aux provinces du Sud. «Le paysage urbain et rural de l’ensemble de ces régions va changer durant les quatre prochaines années», déclare Toufiq Hjira, ministre délégué chargé du Logement et de l’Urbanisme, peu avant la réunion du Conseil d’administration de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud. Le ministre faisait allusion au fameux plan quinquennal 2004-2008, plan aux ambitions colossales et destiné à prendre le relais des politiques d’habitat engagés dans cette région depuis des décennies. S’agissant de la provenance des investissements, le ministre a été clair. La moitié des fonds (1,7 milliard) proviendra du trésor public, le restant sera puisé dans le Fonds de solidarité de l’habitat. Cette réunion du Conseil d’administration de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud vient , d’après le ministre, renforcer «la tendance de modernisation et d’urbanisation et de la mise à niveau urbaine entamée il y a 20 à 30 ans». Le ministre qui répondait aux questions de la MAP a déclaré que ces projets présentés dans un cadre intègré permettront à ces provinces de connaître un essor particulier avec une célérité et une précision remarquable». Dans l’investissement global annoncé, environ 1,4 milliard de dirhams seront affectés aux opérations de lutte contre l’habitat insalubre et à l’amélioration de la qualité de l’habitat existant.
Plus de 45 000 ménages bénéficieront de ces programmes sociaux. Ces investissements suivront la tendance privilégiée actuellement au sein du gouvernement, à savoir associer le public avec le privé. Autrement dit, les opérateurs publics n’interviendront qu’en complément, là où le privé est absent. Des déclarations qui n’ont pas pour déplaire aux entreprises de BTP présentes dans ces régions. En tout cas, comme l’a réitéré le ministre, l’action publique n’ira pas plus loin que la mission de stimulation, d’encadrement et d’évaluation des travaux engagés.
Pour les régions de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, Guelmin-Esmara et Oued Eddahab-Lagouira, ce sont pas moins de 7 430 logements, de 18 712 lots d’habitat à bâtir et 754 lots de terrains équipés pour zones industrielles qui verront le jour. Ce n’est pas tout. Un autre volet, concernera l’investissement dans la mise à niveau de l’existant. De quoi donner une impulsion aux nombreuses entreprises du BTP qui ont désormais du pain sur la planche.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *