Salé veut en finir avec ses bidonvilles

Le ministre délégué chargé de l’Habitat et de  l’urbanisme, Ahmed Toufiq Hejira, a procédé, lundi, à Salé au lancement de  plusieurs projets d’habitat d’un coût global de 137 millions de dhs au profit  de 5.405 personnes. M. Hejira a supervisé l’opération de destruction des baraques du bidonville  Kariane El Oued (site n°1) et donné le coup d’envoi aux travaux d’aménagement  et de restructuration de 417 habitats situés au Douar Oulad Bendaoud à la  commune de Laâyayda, ainsi que le relogement de 664 ménages, dans le cadre de  la première tranche du projet Sidi Abdellah destiné aux habitants des quartiers  Hallala, Mica, Douar Draâou, Douar Jdid et Saniat Cherkaoui. Le ministre a également donné le coup d’envoi des travaux d’élargissement de  l’avenue Mohammed V située à Tabriquet.
Ce projet s’inscrit dans le cadre des  projets de mise à niveau urbaine de la ville de Salé. Dans une déclaration à la presse, M. Hejira a souligné que son département  veille, en partenariat avec les autorités locales, les élus et les  représentants de la société civile, à mettre fin à la prolifération de  l’habitat anarchique, à éradiquer les bidonvilles et à œuvrer à la création  de cités harmonieuses, organisées et respectant le cachet architectural et  urbanistique national.
Il a ajouté que le nouveau pôle urbain Sidi Abdellah, près de Salé, comprend toutes les infrastructures essentielles (écoles, dispensaires, maisons  de jeunes, espaces verts, foyers féminins), soulignant que le ministère a pour  mission de restructurer les espaces urbains et ruraux par le biais d’un  renforcement des infrastructures économiques et sociales.
Ces actions, a-t-il ajouté, permettront à la cité de répondre aux besoins  des habitants et promouvoir les investissements et la création d’emplois. Pour sa part, M. Abdelhakim Zidouh, président de Holding d’aménagement Al  Omrane à Salé a indiqué que le projet Sidi Abdellah édifié sur une superficie  de 120 ha a nécessité un financement de 527 millions de dhs. Quelque 3.089 lots  de terrains ont été équipés et seront destinés au relogement des habitants des  bidonvilles de la préfecture de Salé, a-t-il poursuivi, précisant que 417  habitats ont été restructurés au Douar Oulad Bendaoud près du pôle urbain Sidi  Abdellah.  Le coût global de cette opération de recasement du bidonville Karian El  Oued est estimé à 53 millions de dhs, dont 39 millions de dhs proviennent du  budget général de l’Etat. Les bénéficiaires (1.116 ménages) participeront à  hauteur de 23 millions de dhs, a poursuivi M. Zidouh.
Le coût global de la première tranche de ce projet étalé sur une  superficie de 7,5 ha s’élève à 27 millions de dhs, dont 14 millions de dhs du  budget de l’Etat. Quelque 573 ménages seront relogés. La deuxième tranche de ce  projet accueillera le nombre restant des ménages. De son côté, le gouverneur de la préfecture, M. Mohamed Sabri, a rappelé  que le plan quinquennal (2005-2009) de mise à niveau urbaine de Salé vise à  renforcer les infrastructures économiques et sociales de la ville, tout en  restructurant le tissu urbain de la cité. Ce plan approuvé par les acteurs locaux, poursuit-il, a pour objectif la  promotion des investissements et la création d’emplois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *